Zelensky souhaite une invitation à rejoindre l’OTAN lors du sommet de Vilnius les 11 et 12 juillet

0


La candidature de l’Ukraine « sera une priorité » de la présidence espagnole de l’UE

Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, à la tribune du Parlement ukrainien, samedi 1er juillet.

La candidature de l’Ukraine sera une priorité de la présidence espagnole de l’Union européenne, selon une déclaration commune adoptée samedi par le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez.

« L’Espagne réitère son soutien à la candidature de l’Ukraine à l’UE, qui sera l’une des priorités de sa présidence », peut-on y lire. « L’Espagne soutient le renforcement du partenariat entre l’OTAN et l’Ukraine, y compris par la création d’un Conseil OTAN-Ukraine », ajoutent les deux signataires.

« Ma présence au premier jour de cette présidence de six mois (…) prouve un engagement politique clair et sans équivoque de la part des institutions communautaires », a souligné Pedro Sanchez, lors d’une conférence de presse conjointe avec le président ukrainien.

L’Ukraine a déposé sa candidature à l’adhésion à l’UE cinq jours seulement après l’invasion russe, le 24 février 2022, et a obtenu le statut de candidat le 23 juin. Elle espère entamer cette année des négociations sur les mesures à prendre pour consolider sa demande d’adhésion.

M. Sanchez a déclaré que la Commission européenne avait récemment publié une mise à jour intermédiaire sur l’état de cette candidature qui fait état de « progrès significatifs » dans la mise en œuvre des recommandations avant les négociations d’adhésion.

« Je voudrais féliciter l’Ukraine pour cette évolution positive et l’encourager à poursuivre sur la voie des réformes », a-t-il déclaré, précisant qu’un rapport écrit serait publié à l’automne pour définir « les prochaines étapes, mesures et décisions ».

Lors d’un discours devant le Parlement ukrainien, le président du gouvernement espagnol a remercié les députés pour leur travail, rappelant que le désir de l’Ukraine de rejoindre les Vingt-Sept était l’une des raisons de l’invasion de la Russie.

« Nous n’oublions pas que les aspirations européennes du peuple ukrainien ont été l’un des prétextes qui ont déclenché la réaction russe, puis l’invasion. Il n’était que juste d’honorer cette aspiration en vous accordant le statut de candidat à l’Union européenne », a-t-il déclaré. « Cependant, je sais que ce n’est pas un processus facile, surtout avec une guerre en cours », a-t-il reconnu.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *