Waze et ses alertes radars vont-elles disparaitre au profit de Google Maps ?

0


L’entreprise Waze, derriĂšre l’application du mĂȘme nom, est dans une mauvaise passe. Sa sociĂ©tĂ© mĂšre, Alphabet, a dĂ©cidĂ© de rĂ©duire les effectifs pour faire des Ă©conomies et amĂ©liorer la rentabilitĂ© du service en y intĂ©grant le mĂȘme programme publicitaire que celui de Google Maps. Waze est-il menacĂ© de disparition ?

Dans un e-mail diffusĂ© cette semaine, le chef de la division cartographie de Google, Chris Phillips, a annoncĂ© une vague de licenciement chez Waze qui fait suite Ă  la fusion de certains services de l’application avec ceux de Google Maps. Le PDG de Waze, Neha Parikh, quitte l’entreprise.

Un coup dur pour Waze

« Nous avons dĂ©cidĂ© de faire passer la monĂ©tisation des annonces de Waze pour qu’elle soit gĂ©rĂ©e par la Global Business Organization (GBO), similaire Ă  Google Maps [
] Malheureusement, cela entraĂźnera une rĂ©duction des rĂŽles axĂ©s sur la monĂ©tisation de Waze Ads dans les ventes, le marketing, les opĂ©rations et l’analyse. »

Ce sont les mots utilisés par Chris Phillips, chef de la cartographie chez Google, dans son mail adressé à Waze. Il précise que la société espÚre « créer un produit Waze Ads plus évolutif et optimisé » tout en « réduisant le produit Waze Ads actuel pendant que nous nous concentrons sur la création de nouvelles annonces Waze alimentées par Google Ads ».

RachetĂ© en 2013 par Google pour 1,3 milliard de dollars, Waze compte plus de 500 employĂ©s. L’e-mail en question ne prĂ©cise pas combien d’employĂ©s seront licenciĂ©s. Alphabet, la sociĂ©tĂ© mĂšre de Google, a connu un fort ralentissement de sa croissance qui a entrainĂ© le licenciement de 12 000 employĂ©s, soit 6 % de ses effectifs.

Ces derniĂšres annĂ©es n’ont pas Ă©tĂ© simples non plus pour Waze qui a vu son ancien PDG, Noam Bardin, partir en 2021 aprĂšs avoir Ă©tĂ© Ă  la tĂȘte de l’entreprise depuis 2009. Dans un long billet de blog, il explique pourquoi travailler avec « monstre Google » n’est pas facile.

Un succÚs qui repose sur la communauté

Tous les mois, des millions de Français utilisent l’application Waze pour trouver les meilleurs itinĂ©raires, signaler des Ă©vĂšnements sur la route ou recevoir des alertes indiquant la prĂ©sence de radars. Des informations partagĂ©es par les utilisateurs eux-mĂȘmes qui ont Ă©tĂ© incitĂ©s Ă  alimenter l’application Ă  l’aide d’un systĂšme de points et de cadeaux.

Le rachat de Waze par Google en 2013 signe le dĂ©but d’une nouvelle histoire. Le gĂ©ant amĂ©ricain avait promis Ă  l’entreprise israĂ©lienne qu’elle garderait son indĂ©pendance. Une promesse tenue, si bien que Google n’a pas vraiment utilisĂ© sa force de frappe pour promouvoir Waze auprĂšs de plus d’utilisateurs, sur Android par exemple.

Waze a toujours Ă©tĂ© traitĂ© comme une application tierce, tout en voyant certaines de ses fonctionnalitĂ©s absorbĂ©es par Google Maps. L’ex-patron de Waze, Noam Bardin, regrette par ailleurs que le rachat par Google ait petit Ă  petit fait disparaitre l’esprit start-up de Waze.

L’incroyable histoire de Waze, la carte routiĂšre la plus prĂ©cise au monde
 conçue par des bĂ©nĂ©voles

Pour l’heure, Waze est encore debout et peut compter sur sa communautĂ© pour proposer des fonctionnalitĂ©s inĂ©dites dont ne profite pour l’instant pas Google Maps. Une chose est certaine, le destin des deux applications est liĂ©, pour le meilleur et pour le pire.

Source :

CNBC



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *