Tony Estanguet en opération séduction face aux chefs de mission à un an des JO 2024

0

[ad_1]

Tony Estanguet, président de Paris 2024, a ouvert vendredi après-midi dans les locaux de Pulse (le siège du comité d’organisation) la réunion des chefs de mission d’environ 200 pays devant participer aux prochains Jeux Olympiques.

Durant cinq jours, ces derniers se verront présenter le projet de Paris 2024, particulièrement les différents aspects pratiques concernant les sportifs, avec, entre autres, une visite de différents sites et du village olympique, à cheval entre Saint-Denis, Saint-Ouen et L’Île-Saint-Denis lundi matin.

Tony Estanguet a présenté les caractéristiques de ces Jeux, les « trois grandes valeurs » sur lesquelles ils reposent : « l’excellence, la créativité et la notion de partage ». Il a bien insisté sur le fait que le comité d’organisation était dans les temps, que ce soit par rapport à la livraison des sites ou pour ce qui est du budget.

Le président de Paris 2024 a tenu également à rassurer les représentants des comités olympiques eu égard aux récentes perquisitions effectuées récemment par le Parquet National Financier (PNF) aux sièges du COJO, de la Solideo, de l’agence de marketing sportif Keneo ainsi qu’aux domiciles d’Étienne Thobois (directeur général) et d’Édouard Donnelly (directeur exécutif des opérations), anciens actionnaires de Keneo, lesquels se trouvaient tous deux à la tribune.

Tony Estanguet a insisté sur des Jeux qui doivent être « responsables d’un point de vue éthique ». « On sait que l’image des Jeux, la réputation des Jeux, dépend aussi de notre capacité à monter des procédures extrêmement féroces, robustes en matière d’éthique. »

« Vous l’avez sûrement vu, ces dernières semaines, Paris 2024 a fait l’objet de nombreux contrôles et je veux partager avec vous le fait que Paris 2024 est dans une démarche de coconstruction, de collaboration avec l’ensemble de ces autorités françaises qui souhaitent contrôler le bien-fondé de ces éléments, a-t-il assuré. C’est pour cela que, depuis le début, nous avons mis en place des procédures concernant l’ensemble de l’attribution des marchés, de l’ensemble de nos comportements, avec le comité d’éthique. » Un comité d’éthique, présidé par Jean-Marc Sauvé qui, pour Estanguet, contribue à « la réussite des jeux responsables, d’un point de vue éthique et d’un point de vue social ».

La finale de la C1 2022, un « incident fâcheux »

Le délégué interministériel aux Jeux Olympiques et paralympiques Michel Cadot est venu souligner devant les participants « la complète implication de l’État » se félicitant lui aussi que « dans un pays parfois un peu turbulent comme le nôtre », les délais et les budgets soient respectés. Il a insisté sur les efforts faits en matière de sécurité indiquant « avoir tiré les leçons » de la finale 2022 de la Ligue des champions qualifiée d’ « incident fâcheux » alors que la France a organisé, « pendant des décennies », des manifestations sportives sans jamais connaître de problème.

Michel Cadot leur a donné rendez-vous samedi pour parler plus spécifiquement de la sécurité des Jeux et notamment de la cérémonie d’ouverture sur la Seine le 26 juillet 2024. En attendant, les chefs de missions sont invités par la maire de Paris Anne Hidalgo à regarder le feu d’artifice du 14 juillet au Trocadéro.

[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *