Test TCL 65C845 : notre avis complet –

0


PrĂ©sentĂ©e en mĂȘme temps que les sĂ©ries C645 et C745, la sĂ©rie TCL C845 reprend les grandes lignes de la sĂ©rie C835, profitant d’une dalle LED avec un panneau de Quantum Dots et un systĂšme de rĂ©troĂ©clairage mini-LED OD20 qui doit proposer des effets de blooming particuliĂšrement limitĂ©s tout en voulant offrir une luminositĂ© nettement supĂ©rieure aux modĂšles prĂ©cĂ©dents. Compatible HDR10+ et Dolby Vision IQ, elle promet Ă©galement un bon traitement des images HDR, les derniĂšres technologies d’optimisation pour le gaming et un temps de retard Ă  l’affichage aussi faible que possible pour sĂ©duire les joueurs les plus exigeants. Ceux-ci peuvent profiter d’une frĂ©quence Ă  144 Hz, de Google TV ainsi que du systĂšme audio Onkyo disponible sur toutes les tailles de cette sĂ©rie : 55, 65, 75 et 85 pouces.

TCL 65C845 Fiche technique

ModĂšle TCL 65C845
Dimensions 144,6 cm x 86,5 cm x 320 mm
DĂ©finition maximale 3840 x 2160 pixels
Taille de l’Ă©cran 65 pouces
Compatible HDR HDR10, Dolby Vision, HDR10+
Ports HDMI 4
Compatible Surround Dolby TrueHD
Nombre de haut-parleurs 3
Puissance des haut-parleurs 60 watts
Sortie audio Casques, Haut-parleurs, Optique
SystĂšme d’exploitation (OS) Google TV
Assistant vocal Google Assistant, Amazon Alexa
Efficacité énergétique G
Fiche produit

Ce test a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© avec un 65C845 prĂȘtĂ© par TCL.

TCL 65C845 Design : trÚs semblable au précédent

Le design de la sĂ©rie C845 est extrĂȘmement semblable Ă  celui de la sĂ©rie prĂ©cĂ©dente, C835 dont vous pouvez lire notre test complet. L’écran est soulignĂ© par une barre portant le logo de la marque en son centre et mesurant Ă  peu prĂšs 1 cm de hauteur.

Il est encadrĂ© par un pourtour en mĂ©tal avec un effet brossĂ© plutĂŽt joli. La partie arriĂšre est en plastique, comme la prĂ©cĂ©dente, et le tout repose sur un pied Ă  monter. Ce dernier est constituĂ© en deux parties, dont une plaque en mĂ©tal permettant de lester l’ensemble et d’assurer le maintien du tĂ©lĂ©viseur sur le meuble. Pas besoin qu’il soit particuliĂšrement large Ă©tant donnĂ© que le pied est central et mesure 36,5 cm de large pour 33 cm de profondeur. Pour Ă©viter les rayures, il repose sur quatre patins en caoutchouc, mais ne permet pas de pivoter, ce qui pourrait ĂȘtre pratique.

Exactement comme la sĂ©rie C835, le modĂšle de 65 pouces que nous avons pu tester fait 3,5 cm au niveau de la partie la plus fine et la plus haute alors qu’il accuse une Ă©paisseur de 7 cm Ă  sa base.

De face, une large place est faite Ă  l’image avec des bordures noires qui font tout juste 5 mm auxquels il faut ajouter le cadre mĂ©tallique de 4 mm. Nous avons pu constater une excellente qualitĂ© d’assemblage et de finition pour le modĂšle prĂȘtĂ© par la marque afin de rĂ©aliser ce test.

Lorsque l’on passe derriĂšre, on constate deux parties avec la plus Ă©paisse qui est lĂ  pour intĂ©grer la partie Ă©lectronique. La sĂ©rie C845 utilise exactement le mĂȘme principe du « pied guide-cĂąbles » que sur les sĂ©ries C835 et C935. Un cache en plastique vient se clipser sur la partie supĂ©rieure du pied pour finir l’assemblage et dissimuler la fuite des fils Ă  l’intĂ©rieur puis vers l’arriĂšre.

Nous regrettons l’absence d’autres guide-fils qui auraient Ă©tĂ© bienvenus sur le reste de la dalle pour une meilleure organisation. Reconnaissons qu’ainsi, de face, on ne voit aucun cĂąble dĂ©passer, ce qui reste le but. Les connectiques ne peuvent pas ĂȘtre cachĂ©es avec une plaque prĂ©vue Ă  cet effet, ce qui est possible sur la sĂ©rie C935, par exemple.

Toujours derriĂšre, Ă  mi-hauteur, il y a le systĂšme Onkyo Ultra -bass. Il a le mĂȘme diamĂštre (10 cm) que sur son ainĂ©. Par rapport Ă  celui qui est prĂ©sent sur la sĂ©rie C835, celui-ci dĂ©passe lĂ©gĂšrement.

Si vous prĂ©fĂ©rez accrocher le tĂ©lĂ©viseur Ă  un mur, il peut tout Ă  fait ĂȘtre fixĂ© Ă  un support mural en utilisant un modĂšle Ă  la norme VESA400x400.

TCL 65C845 Connectiques

L’alimentation se situe du cĂŽtĂ© droit lorsqu’on regarde le tĂ©lĂ©viseur de dos alors que les autres connectiques sont positionnĂ©es Ă  gauche. Ces derniĂšres sont alors toutes orientĂ©es vers le cĂŽtĂ©, ce qui permet de simplifier les branchements, surtout si le tĂ©lĂ©viseur est accrochĂ© Ă  un mur. Il y a une prise USB 2.0, un port Ethernet, une entrĂ©e TNT, une entrĂ©e satellite, une sortie audio optique et une entrĂ©e Audio/VidĂ©o analogique. On peut Ă©galement compter sur la prĂ©sence d’une prise casque au format jack 3,5 mm.

On compte Ă©galement deux entrĂ©es HDMI 2.1 et deux autres entrĂ©es HDMI 2.0. L’entrĂ©e HDMI 1 supporte les signaux Ultra HD jusqu’à 144 Hz tandis que la prise HDMI 2 peut accepter les signaux Ultra HD jusqu’à 120 Hz. Les deux autres supportent l’Ultra HD jusqu’à 60 Hz. C’est la prise HDMI 4 qui est utilisĂ©e pour renvoyer le son vers une barre de son, par exemple, via la fonction eARC Ă©vitant de bloquer l’entrĂ©e HDMI 1 ou 2. Ces derniĂšres peuvent ainsi accueillir deux consoles ou une console et un ordinateur gaming, pour les joueurs les plus Ă©quipĂ©s.

L’emplacement PCMCIA est aussi disponible. Le tĂ©lĂ©viseur est compatible avec le Wi-Fi 6 (802.11 ax) et Bluetooth 5.2. Il est animĂ© par le systĂšme Google TV. Il propose donc la technologie Chromecast, mais aussi AirPlay 2 pour envoyer des contenus multimĂ©dia sans fil depuis des appareils mobiles, par exemple. Bien entendu, l’assistant de Google est de la partie. On peut l’interroger Ă  travers les microphones intĂ©grĂ©s au niveau du tĂ©lĂ©viseur (dĂ©sactivable via un bouton au centre, en dessous) ou par celui qui est placĂ© dans la tĂ©lĂ©commande. Pour Alexa, il faut possĂ©der une enceinte connectĂ©e Ă  proximitĂ©.

TCL 65C845 Image : haut contraste et trÚs forte luminosité

La sĂ©rie TCL C845 est Ă©quipĂ©e d’une dalle LCD de type VA (Vertical Alignment) avec un systĂšme de rĂ©troĂ©clairage mini-LED et un panneau de couleurs Quantum Dots ce qui en fait un modĂšle QLED, comme la sĂ©rie C835.

Capable d’afficher une dĂ©finition Ultra HD de 3840×2160 pixels, la dalle du modĂšle de 65 pouces contient 576 zones de mini-LED contre 288 zones sur la prĂ©cĂ©dente C835. Par rapport Ă  cette derniĂšre, notez Ă©galement l’intĂ©gration du chipset AiPQ 3.0 contre une version 2.0 prĂ©cĂ©demment. Celui-ci gĂšre le contraste, la colorimĂ©trie, la mise Ă  l’échelle ainsi que les compensations de mouvement et les technologies HDR.

Contrairement Ă  la sĂ©rie C935, la sĂ©rie C845 ne profite pas de la technologie OD-5, mais d’un Ă©cart plus important entre les panneaux de rĂ©troĂ©clairage et LCD : il s’agit de la technologie OD-20 qui est utilisĂ©e ici. Comme prĂ©cĂ©demment, malgrĂ© cet Ă©cart, nous avons pu constater des effets de blooming assez limitĂ©s avec des halos lumineux autour d’objets clairs sur des fonds sombres qui restent prĂ©sents sur les menus, mais qui sont trĂšs discrets sur des sĂ©quences vidĂ©o. La Lune dans le documentaire La Terre, la Nuit diffusĂ© sur Netflix apparait trĂšs bien dĂ©tourĂ©e ainsi que les personnages dans la sphĂšre dans la sĂ©rie Another Life Saison 2. On peut aussi apprĂ©cier un trĂšs haut niveau de contraste. Celui-ci a Ă©tĂ© mesurĂ© Ă  6898:1, en mode natif (la fonction Local Dimming dĂ©sactivĂ©e), ce qui est particuliĂšrement Ă©levĂ©. Les noirs paraissent effectivement noirs grĂące Ă  une bonne gestion de la fonction Local Dimming qui joue trĂšs bien son rĂŽle.

L’opĂ©ration de mise Ă  l’échelle est ici trĂšs bien rĂ©alisĂ©e et cela permet de profiter de contenus qui ne sont pas proposĂ©s avec une qualitĂ© Ultra HD d’en tirer tout le potentiel. Les compensations de mouvement sont excellentes et on peut ainsi apprĂ©cier les programmes sportifs sans rĂ©manence et avec une grande fluiditĂ©, les artefacts Ă©tant trĂšs limitĂ©s, quasi absents.

Les sĂ©quences d’action de la sĂ©rie Le Seigneur des Anneaux : les Anneaux de Pouvoir diffusĂ©e sur Prime Video sont bien traitĂ©s et on apprĂ©cie la gestion HDR. La scĂšne du bateau Ă  la fin de l’épisode 1 baigne la piĂšce de lumiĂšre et les dĂ©tails restent visibles Ă  l’écran.

Le visionnage du film Top Gun : Maverick permet de voir des scĂšnes sublimes avec une bonne colorimĂ©trie ainsi que des noirs profonds tout en proposant une trĂšs forte luminositĂ©, dans l’ensemble.

Le tĂ©lĂ©viseur 65C845 propose plusieurs modes d’images : Dynamique, Standard, AmĂ©lioration HDR, Sports, Film, Ordinateur et Jeu. Logiquement, c’est le mode Film qui propose les meilleurs rĂ©sultats en termes de calibration pour un rendu « cinĂ©ma ». Avec des contenus SDR, nous avons pu relever un Delta E moyen de 2,87, soit un rĂ©sultat infĂ©rieur Ă  la valeur de 3, en dessous de laquelle l’Ɠil humain n’arrive plus Ă  faire la diffĂ©rence entre la couleur demandĂ©e et celle qui est affichĂ©e Ă  l’écran. Le gamma moyen a Ă©tĂ© relevĂ© Ă  2,41. MalgrĂ© une image plus sombre qu’attendu pour les valeurs de gris les plus sombres, la courbe est extrĂȘmement stable ensuite.

La tempĂ©rature des couleurs moyenne a Ă©tĂ© mesurĂ©e Ă  7385 K ce qui est plus froid que la valeur cible qui est de 6500 K. L’espace colorimĂ©trique rec709 est couvert Ă  98,90 % , ce qui est excellent.

Avec des contenus HDR, le tĂ©lĂ©viseur supporte les formats HLG, HDR10 ainsi que les modes dynamiques HDR10+ et Dolby Vision IQ (avec un capteur de luminositĂ© qui adapte automatiquement le mode d’image sur Dolby lumineux ou Dolby sombre).

En HDR, c’est toujours le mode Film qui propose les meilleurs rĂ©sultats. Avec, nous avons mesurĂ© un Delta E moyen de 2,09, signifiant que le tĂ©lĂ©viseur est bien calibrĂ© en sortie de carton et propose des couleurs fidĂšles. Les rĂ©glages par dĂ©faut peuvent donc satisfaire la plupart des utilisateurs, mais les plus exigeants pourront toutefois obtenir une fidĂ©litĂ© encore plus prĂ©cise.

En mode Film, sur la sĂ©rie C835, nous avions mesurĂ© un pic de luminositĂ© de 1251 cd/mÂČ alors que sur cette nouvelle C845, nous avons relevĂ© un pic de 2027 cd/mÂČ dans les mĂȘmes conditions. C’est donc une augmentation trĂšs significative de la luminositĂ© entre les deux modĂšles d’une annĂ©e Ă  l’autre. Ce modĂšle dĂ©passe la Samsung QE65QN95B, aussi avec un systĂšme de rĂ©troĂ©clairage mini-LED que nous avions mesurĂ© Ă  1880 cd/mÂČ. Cela reste infĂ©rieur aux 2750 cd/mÂČ que nous avions pu obtenir du Sony XR-75Z9K (Ultra HD 8K mini-LED), mais ce dernier peine Ă  maitriser les effets de blooming.

Enfin, concernant la couverture des espaces colorimĂ©triques, nous avons relevĂ© 96,85 % pour le DCI-P3 et 78 % pour le BT2020, l’espace colorimĂ©trique le plus exigeant. Ces bons chiffres montrent les capacitĂ©s de la dalle qui n’a pas grand-chose Ă  envier aux autres.

On peut compter sur la prĂ©sence d’un filtre antireflet semblable Ă  celui des sĂ©ries C935 et C835 de l’annĂ©e derniĂšre. Celui-ci n’est pas le plus efficace que nous ayons pu voir Ă©tant donnĂ© qu’il a bien du mal Ă  diluer les sources de lumiĂšre importante que l’on peut lui mettre devant. Il peut les limiter si elles ne sont pas trop intenses, mais ne peut rien faire face Ă  une baie vitrĂ©e en plein aprĂšs-midi.

TCL 65C845 Gaming : tout ce qu’il faut, mĂȘme des couleurs fidĂšles

Comme Ă©voquĂ© un peu plus haut, la dalle est capable de supporter une frĂ©quence de rafraĂźchissement jusqu’à 144 Hz, via les cartes graphiques de PC. Cela permet de profiter d’une parfaite fluiditĂ© dans les jeux vidĂ©o qui le supporte. En outre, ce modĂšle 2023 profite de la technologie TCL DLG (Dual Line Gate) Ă  240 Hz. Il s’agit d’utiliser des images supplĂ©mentaires pour donner la sensation d’une meilleure frĂ©quence de rafraĂźchissement (240 images par seconde), mais au dĂ©triment de la dĂ©finition, car le rĂ©sultat est limitĂ© Ă  du Full HD. Le signal Dolby Vision est supportĂ© jusqu’à 60 Hz.

Pour obtenir le meilleur temps de retard Ă  l’affichage, il faut passer en mode Maitre du Jeu. Bizarrement, ce mode doit ĂȘtre sĂ©lectionnĂ© non pas dans les modes d’image, mais depuis le menu Google TV dans la rubrique SystĂšme. Il aurait Ă©tĂ© plus pertinent de le placer avec les autres modes d’image pour une meilleure cohĂ©rence. Le mode Maitre du jeu activĂ©, l’input lag est alors de 13,1 ms, ce qui correspond Ă  moins d’une image de retard entre le moment oĂč le joueur appuie sur le bouton de la manette et oĂč l’action se dĂ©roule Ă  l’écran. Rappelons que ce n’est pas le meilleur dans ce domaine, car les derniĂšres gammes de TV OLED LG, Samsung et Panasonic peuvent descendre jusqu’à 9,3 ou 9,1 ms ainsi que la Samsung QN95B qui propose un input lag de 9,8 ms, par exemple.

Le tĂ©lĂ©viseur supporte les technologies d’optimisation pour les jeux vidĂ©o telles que le VRR (Variable Refresh Rate) et l’ALLM (Auto Low Latency Mode). À noter que l’option VRR est dĂ©sactivĂ©e par dĂ©faut dans les paramĂštres. Il faut se rendre dans le menu Canaux et EntrĂ©es puis EntrĂ©es pour trouver l’option. Le Mode HGiG (gestion du HDR) est Ă©galement supportĂ©, activable uniquement depuis la barre de jeu.

Comme l’annĂ©e derniĂšre, le mode Jeu est trĂšs bien calibrĂ© en termes de colorimĂ©trie Ă  la diffĂ©rence de ce que nous avons pu voir jusqu’ici sur la plupart des tĂ©lĂ©viseurs. Les couleurs sont particuliĂšrement fidĂšles puisque nous avons relevĂ© un Delta E moyen de seulement 1,18, toujours infĂ©rieur au seuil de 3. Il n’y a donc absolument rien Ă  redire sur ce point.

Cette sĂ©rie propose, comme l’annĂ©e derniĂšre, l’affichage d’une barre de jeu, cette fois en version 2.0. Il faut activer le mode Maitre du Jeu dans les paramĂštres et appuyer longuement sur la touche de la tĂ©lĂ©commande 2023 portant une icĂŽne avec les trois traits horizontaux pour l’afficher. On peut alors voir une barre de jeu dans la partie basse de l’image qui permet de rĂ©gler certains paramĂštres comme l’activation du mode HGiG, l’affichage d’une barre d’état indiquant l’heure et le nombre d’images par seconde (FPS), obtenir une aide Ă  la visĂ©e dont on peut gĂ©rer la forme, la couleur et la taille du viseur. Le mode audio ainsi que la sortie sonore peuvent ĂȘtre rĂ©glĂ©s depuis la barre de jeu.

TCL 65C845 Audio : un peu trop localisé

Pour la partie audio, le tĂ©lĂ©viseur dispose de 2 haut-parleurs de 20 watts chacun. Ils sont placĂ©s Ă  la base de l’écran, dans l’épaisseur de la dalle et dirigĂ©s vers le sol. Ils sont aidĂ©s par un woofer, installĂ© dans le dos de l’appareil, proposant 20 watts pour une puissance totale de 60 watts. À titre de comparaison, sur le prĂ©cĂ©dent modĂšle, c’était 2×15 watts avec un woofer de 30 watts. Le son est signĂ© Onkyo, partenaire de TCL depuis plusieurs annĂ©es maintenant.

On apprĂ©cie la compatibilitĂ© avec les formats Dolby Atmos et DTS Virtual:X (absent sur la sĂ©rie C835). À l’écoute, l’ensemble parait mieux Ă©quilibrĂ© et profite de dialogues extrĂȘmement clairs. Il y a trĂšs peu de spatialisation mĂȘme avec des effets virtuels et mĂȘme si le woofer tente d’apporter des sonoritĂ©s plus graves. Il y a quelques tentatives, mais en vain, le son n’arrive pas vraiment Ă  nous transporter. Il peut suffire pour quelques programmes de la TNT, mais s’avĂšre insuffisant pour des films ou des sĂ©ries Ă  grand spectacle. L’ajout d’une barre de son est Ă  envisager si vous souhaitez un son plus ample et plus immersif, car lĂ , il reste trop localisĂ© au niveau du tĂ©lĂ©viseur.

TCL 65C845 Interface : rĂ©active avec les modes d’image rapidement accessible, mais quelques incohĂ©rences

Le tĂ©lĂ©viseur TCL 65C845 est animĂ© par le systĂšme Google TV. La page d’accueil s’ouvre sur la rubrique Pour vous. En plein Ă©cran, on a droit Ă  quelques suggestions de programmes Ă  regarder en fonction des contenus dĂ©jĂ  visionnĂ©s. Plusieurs bandeaux sont disponibles pour parcourir les mĂ©dias Ă  regarder. Il y a Ă©galement d’autres rubriques : Films, SĂ©ries, Applications et BibliothĂšque (la liste des contenus achetĂ©s sur la plateforme).

On apprĂ©cie les diffĂ©rentes options de visionnage proposĂ©es pour certains films, par exemple. Une ligne est dĂ©diĂ©e aux applications que l’on peut installer sur le tĂ©lĂ©viseur. L’ordre des vignettes est personnalisable. Il suffit de rester appuyĂ© sur le bouton de sĂ©lection de la tĂ©lĂ©commande pendant trois secondes pour voir s’afficher un menu permettant de dĂ©placer l’élĂ©ment en question. On a droit Ă  un moteur de recherche tout en haut de l’interface principale.

Au-delĂ  de la page d’accueil, le bouton avec une roue crantĂ©e sur la tĂ©lĂ©commande permet d’afficher un menu dans le coin supĂ©rieur Ă  droite. Il sert Ă  ajouter un compte (Google), mais aussi Ă  accĂ©der aux paramĂštres complets, de voir l’heure, de passer en mode Ă©conomie d’énergie pour afficher un Ă©cran de veille, de sĂ©lectionner l’une des entrĂ©es du tĂ©lĂ©viseur ou d’entrer rapidement dans les rĂ©glages des modes d’image. On peut Ă©galement y trouver des notifications, le cas Ă©chĂ©ant.

Les modes d’image sont ainsi aisĂ©ment accessibles, sans avoir Ă  parcourir des menus et des sous-menus comme sur d’autres systĂšmes.

L’interface est globalement assez rĂ©active, mĂȘme s’il faut parfois patienter un peu avant de voir afficher le contenu demandĂ©. La grande force d’Android est de pouvoir installer un trĂšs grand nombre d’applications.

Les paramĂštres sont nombreux. Ils permettent de rĂ©gler le tĂ©lĂ©viseur vraiment avec prĂ©cision, ce qui est toujours une bonne chose, sans toutefois proposer des configurations complexes et difficilement comprĂ©hensibles. Dans le menu Affichage et son, il y a une option de paramĂštres intelligents. Pour « l’image intelligente », on peut activer la luminositĂ© adaptative et les rĂ©glages automatiques en fonction des types de contenus. Pour « le son intelligent », il est possible d’activer l’option de volume adaptatif, mais aussi de contenus adaptatifs, ce qui fait que le tĂ©lĂ©viseur va dĂ©tecter le son entrant et rĂ©gler automatiquement le bon mode.

Rappelons tout de mĂȘme l’emplacement de certains paramĂštres qui ne nous semble pas logique comme l’option VRR qui est dans le menu Canaux et EntrĂ©es ou les modes d’image Sport et Maitre du Jeu qui se trouvent dans le menu SystĂšme.

La touche EntrĂ©es sur la tĂ©lĂ©commande permet d’afficher un bandeau en bas de l’écran pour sĂ©lectionner une entrĂ©e (AirPlay, TV, entrĂ©es HDMI, lecteur mĂ©dias ou Arte et Google Play Films). Quelques applications y sont Ă©galement accessibles : TCL Channel, un navigateur Internet, une application de santĂ©, MyCanal, PlutoTV, Plex et deux autres parmi les plus rĂ©centes ouvertes. Les paramĂštres y sont Ă©galement accessibles ainsi qu’un module de recherche et l’interface TCL Home. Cette derniĂšre ouvre un menu dans le coin supĂ©rieur Ă  droite pour accĂ©der Ă  la galerie d’images enregistrĂ©es dans la mĂ©moire du tĂ©lĂ©viseur, le lecteur de mĂ©dias et l’utilitaire de protection Safety Guard. C’est aussi Ă  cet endroit que l’on peut trouver l’interface de contrĂŽle des objets connectĂ©s qui sont enregistrĂ©s dans l’application TCL Home, le cas Ă©chĂ©ant. Le menu TCL Home est directement accessible depuis une touche dĂ©diĂ©e sur la tĂ©lĂ©commande.

L’extinction du tĂ©lĂ©viseur est immĂ©diate. Toutefois, le son s’éteint une seconde aprĂšs l’image. Comptez environ quatre secondes pour avoir une image d’une chaine de la TNT lorsque le tĂ©lĂ©viseur est en veille.

La télécommande ergonomique, mais pas rétroéclairée

Cette annĂ©e, TCL a changĂ© ses tĂ©lĂ©commandes. S’il y en avait deux avec la C835, il n’y en a plus qu’une seule. Le design est globalement similaire avec un matĂ©riau plastique, tout en hauteur avec des profils particuliĂšrement arrondis. La partie supĂ©rieure est brillante trahissant la possibilitĂ© de faire passer le signal infrarouge. La tĂ©lĂ©commande est donc infrarouge, mais Ă©galement Bluetooth. Les touches sont disposĂ©es diffĂ©remment par rapport Ă  l’annĂ©e passĂ©e. Malheureusement toujours dĂ©pourvue de rĂ©troĂ©clairage, elle possĂšde nĂ©anmoins des boutons trĂšs agrĂ©ables au toucher. Ceux-ci sont plus nombreux que sur la prĂ©cĂ©dente version et les touches numĂ©riques sont de retour.

La croix directionnelle est maintenant en position centrale, plus facile Ă  atteindre que sur la prĂ©cĂ©dente. Les boutons pour gĂ©rer le volume et les chaines sont Ă©galement plus aisĂ©ment identifiables et accessibles. On retrouve plusieurs touches dĂ©diĂ©es aux plateformes de streaming : Netflix, Prime Video, YouTube, TCL Channel, TCL Home et Navigateur Web. ÉquilibrĂ©e et plutĂŽt lĂ©gĂšre, elle est alimentĂ©e par deux piles AAA, la marque n’étant pas encore passĂ©e Ă  une batterie rechargeable comme c’est le cas chez Samsung, par exemple.

TCL 65C845 Consommation

Pour la consommation Ă©lectrique, nous avons mesurĂ© ce que consommait le tĂ©lĂ©viseur pendant la diffusion d’une sĂ©rie, « les 100 » sur Netflix (HD 5.1) pendant 4 heures avec le son et les paramĂštres de l’image rĂ©glĂ©e sur le mode Film. Dans ces conditions, reproduites pour tous les tests de tĂ©lĂ©viseurs, le TCL 65C845 consommait 147 Wh. Cette consommation est trĂšs importante lorsqu’on sait que la Samsung QN95B consomme 50 Wh seulement, dans les mĂȘmes conditions avec sa diagonale de 65 pouces. Toutefois, c’est une progression par rapport au prĂ©cĂ©dent modĂšle, C835 qui affichait une consommation de 165 Wh.

Pour la sĂ©rie en HDR (Dolby Vision sombre plus prĂ©cisĂ©ment) The Black Mirror sur Netflix, nous avons obtenu une consommation moyenne de 133 Wh, ce qui reprĂ©sente aussi une diminution importante par rapport au C835, qui consommait 173 Wh dans les mĂȘmes conditions malgrĂ© sa luminositĂ© plus faible. Saluons donc la progression de la marque dans le domaine de la consommation, mais il reste encore pas mal de chemin Ă  parcourir avant d’arriver au niveau des modĂšles les plus Ă©conomes.

La consommation en veille est de 0,5 Watt sauf si on laisse le mode rĂ©seau activĂ© dans les paramĂštres, le tĂ©lĂ©viseur se tenant prĂȘt Ă  obĂ©ir Ă  vos ordres vocaux et consommant alors 2 Watts.

TCL 65C845 Prix et date de sortie

La série C845 est déclinée en 55, 65 et 75 pouces pour des prix respectifs de 1199 euros, 1499 euros et 1999 euros.

OĂč acheter La

TCL 65C845 au meilleur prix ?



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *