OpenAI veut transformer ChatGPT en assistant personnel… et ça ne va pas plaire à Microsoft

0

[ad_1]

OpenAI ambitionne de proposer ChatGPT au monde de l’entreprise. Malgré son partenariat avec Microsoft, la start-up prévoit en effet de transformer son chatbot en assistant personnel pour les professionnels.

OpenAI a bien l’intention de continuer de surfer sur la popularité de ChatGPT. Après avoir lancé un abonnement payant, un nouveau modèle de langage et l’intégration des plugins, la start-up souhaite désormais faire évoluer son robot conversationnel, rapporte The Information.

À lire aussi : OpenAI prépare un « App Store » de l’IA pour ChatGPT, à quoi faut-il s’attendre ?

Un assistant professionnel

Lors d’une réunion avec des développeurs, Sam Altman, PDG et cofondateur d’OpenAI, a en effet annoncé la transformation de ChatGPT en un véritable « assistant personnel super intelligent pour le travail ». Cette nouvelle itération pourrait rédiger des mails ou des documents professionnels à la place de l’utilisateur.

Pour générer des contenus personnalisés, l’IA devrait piocher dans les informations fournies par l’usager, concernant son style rédactionnel et l’entreprise pour laquelle il travaille. L’initiative sera au centre des « efforts commerciaux » de la société, a précisé Altman, dont les propos sont relayés par The Information.

Un problème de concurrence

Cette stratégie va mettre OpenAI en concurrence directe avec Microsoft, avec qui la start-up a signé un partenariat d’envergure. Fort d’un investissement de plusieurs milliards de dollars, l’éditeur est libre d’intégrer la technologie derrière ChatGPT à tous ses produits et services. Microsoft s’est notamment servi de l’IA pour enrichir son moteur de recherche, Bing, gonflant ainsi instantanément la popularité du rival de Google.

Surtout, la firme de Redmond s’est mise à ajouter l’IA dans l’interface des services de la suite Office, très populaire dans le monde de l’entreprise. La firme a annoncé l’arrivée de Copilot, une IA basée sur le modèle GPT d’OpenAI, au sein de Word, PowerPoint, Teams, Excel et Outlook. Comme l’explique Microsoft, Copilot doit venir aider les travailleurs à produire facilement des contenus dans le cadre de leurs activités, comme des mails, des PowerPoint ou d’autres types de documents.

Les deux entreprises se retrouvent donc dans un mouchoir de poche en matière de fonctionnalités. Une fois disponible, le ChatGPT assistant s’imposera inévitablement comme une alternative de taille à la solution développée par Microsoft. On imagine que la stratégie d’OpenAI risque d’attiser les tensions, déjà naissantes, entre les deux partenaires.

Avec son ChatGPT devenu assistant, OpenAI marche aussi sur les plates-bandes de SalesForce, l’éditeur de Slack… et un de ses clients. La firme s’est appuyée sur la technologie d’OpenAI pour mettre au point un générateur de messages professionnels, qui sera directement intégré à Slack. De même, SalesForce a utilisé GPT pour concevoir Einstein GPT, un chatbot consacré à la gestion de la relation client. Là encore, ces solutions risquent d’entrer en conflit avec les plans d’OpenAI…

Source :

The Information

[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *