Novak Djokovic gagne en trois sets face à Stan Wawrinka au 3e tour de Wimbledon

0


Le visage très concentré, Novak Djokovic a voulu faire vite et bien face à Stan Wawrinka, un oeil sur la montre pour éviter l’interruption à 23 heures (heure locale) due au couvre-feu et ne pas reprendre le lendemain, en bon gestionnaire de la récupération.

Après une journée chargée sur le Centre Court, le match a commencé à 20h39 et s’est terminée à 22h47, après 2h10 de jeu. Le n°2 mondial avait devant lui deux heures et vingt minutes pour la différence. Et il a réussi dans cette course contre la montre. Mais ce ne fut pas si simple lorsque Wawrinka a tout lâché dans le troisième set, jusqu’à mener 5-3 au tie-break.

Malgré une belle résistance dans la dernière manche, l’un des grands rivaux du Serbe en Grand Chelem (les deux hommes en étaient à quatre partout dans leurs confrontations dans ces tournois) n’a pas réussi à tenir la cadence dans la touffeur sous le toit du Central. C’est plus dur quand on a 38 ans, sûrement, et qu’on est revenu de grosses opérations au genou. Et qu’on a un métronome en face.

Djokovic est invaincu depuis 10 ans sur le Centre Court

Dans la première manche, où il n’a perdu que cinq points sur son service, Djokovic a raté les premières occasions de prendre le service du Suisse à 1-0, 0-40. Mais à 3-2, contre un Wawrinka plus irrégulier, il a fini par se détacher à 4-2 au terme d’un intense rallye, pour ne plus rien lâcher de son avance.

Impeccable pour distribuer le jeu, le Serbe, trop précis, trop appliqué, s’est détaché très vite dans le deuxième set (4-0 en moins de vingt minutes), tandis que Wawrinka a eu parfois la mise en route difficile quand les points s’engageaient, et a dû faire face à une panne de service (37 % de premières balles dans les deux premières manches). Alors que son adversaire déroulait sur ses mises en jeu (deux points perdus dans cette manche).

Stan Wawrinka s'est arraché dans le dernier set. (P. Lahalle/L'Équipe)

Stan Wawrinka s’est arraché dans le dernier set. (P. Lahalle/L’Équipe)

Dans le troisième set, Wawrinka, qui n’avait plus rien à perdre, est parvenu à se libérer dans ses frappes pour placer des coups à la « Stanimal », et s’est appuyé sur son service retrouver pour gagner quelques jeux blancs, tout en réussissant (enfin) un premier revers long de ligne gagnant.

Djokovic glissé parfois, jeté quelques regards noirs à la foule qui prenait parti pour son adversaire. Mais il sait aussi empiler les aces. Dans ce set très animé, tout s’est joué au tie-break. Le Serbe est un expert dans l’exercice. Cette fois-ci pourtant, il a commis quelques fautes et perdu quatre points de suite… avant, inoxydable, de remporter les quatre derniers points et s’offrir le gain de son dixième jeu décisif consécutif.

Après cette 31e victoire consécutive à Wimbledon, Djokovic, invaincu depuis 10 ans sur ce Centre Court, se qualifie ici pour la 15e fois en huitièmes de finale, où il sera opposé au Polonais Hubert Hurkacz, contre qui il mène 5-0 dans les confrontations directes.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *