Nintendo dévoile les (petits) salaires de ses dirigeants

0

[ad_1]

Les salaires des hauts dirigeants de Nintendo figurent parmi les moins élevés de l’industrie vidéoludique, indique un rapport annuel sur l’exercice fiscal qui s’est terminé le 31 mars dernier.

Combien gagne chaque année Shigeru Miyamoto, l’emblématique responsable créatif de Nintendo? La réponse se trouve dans le rapport annuel de Nintendo pour l’exercice fiscale qui s’est achevé le 31 mars 2023. Le document fait état de cinq des plus gros salaires de l’entreprise japonaise pour cette période.

Le président de cette dernière, Shuntaro Furukaw, arrive en tête avec 2,51 millions de dollars de revenus, suivi de Shigeru Miyamoto (2 millions de dollars), Shinya Takahashi (1,6 millions de dollars), Satoru Shibata (1,2 millions de dollars) et Ko Shiota (910 000 dollars).

Alors que l’on pourrait s’attendre à ce que ces hauts dirigeants empochent des salaires plus importants, suite aux succès de la Nintendo Switch et du film Super Mario Bros, qui a réalisé le meilleur démarrage de l’histoire pour un film d’animation, ainsi que pour l’ouverture du parcs d’attractions Nintendo à Los Angeles, la réalité est tout autre.

Des revenus en deçà de ceux des pontes de l’industrie

Car si ces sommes paraissent mirobolantes pour le commun des mortels, elles ne sont qu’une goutte d’eau comparé à ce que certains autres dirigeants issus de l’industrie vidéoludique empochent chaque année.

Selon un rapport publié en 2022 par la société d’intelligence économique Games One, les PDG les mieux payés de l’industrie du jeux vidéo percevaient, en 2020, une rémunération presque 100 fois supérieure à celle des directeurs de Nintendo. En 2020, Bobby Kotick, le PDG d’Activision Blizzard, arrivait en tête du classement des dirigeants les mieux payé de l’industrie avec 154 millions de dollars suivit par Andrew Wilson, le patron d’Electronic Art, avec 34,7 millions de dollars.

Les chiffres évoqués par Nintendo sont même inférieurs à ceux des entreprises japonaises du même secteur. Toujours selon ce rapport, Yosuke Matsuda, PDG de Square Enix, le studio de développement à l’origine de la série des Final Fantasy, a reçu un peu plus de 4 millions de dollars en 2020. Pour sa part, Hajime Satomi, ancien PDG de Sega, a gagné environ 3 millions de dollars. Qu’il s’agisse de jeux vidéo ou du salaire de ses dirigeants, Nintendo cultive sa différence.

[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *