L’Isen Méditerranée accélère sa R &D et ses formations en cybersécurité

0


Frachement installe dans un espace de 1250m2, l’cole d’ingnierie informatique Isen Mditerrane situe Toulon (Var) a dvoil un plan de transformation qui court jusqu’ 2030. D’ores et dj, le programme se concrtise par la cration d’un Bachelor et d’un Mastre spcialis en cyberscurit ds la rentre 2023 et 2024 et le renforcement de l’alternance. Deux chaires contribueront aux travaux de recherche de l’Institut en scurit IT et micro-lectronique.

Depuis 1991, l’Isen Méditerranée, forme à Toulon des étudiants post-bac aux sciences et à l’ingénierie informatique. Dans le cadre d’un vaste plan de transformation, l’école d’ingénieur a inauguré ce mois-ci son installation dans le bâtiment « Sud » de son campus situé en plein centre de la métropole varoise. Au sein d’un espace de 1250m2, des salles d’apprentissage et des lieux de coworking seront mis à disposition des candidats. Dès la rentrée 2023, l’installation de laboratoires serviront également aux activités de recherche de l’établissement. Cette implantation s’inscrit dans le cadre des ambitions stratégiques de l’institut d’ici 2030. A ce titre, l’école de la région Sud a dévoilé les axes d’un programme visant à renforcer son offre de formation et ses activités de recherche. L’objectif est d’accélérer dans ses domaines de spécialité : e-santé, cybersécurité, systèmes embarqués, objets connectés, développement logiciel, big data, robotique et numérique responsable. Pour l’aider à définir les actions à mener, l’organisme a consulté ses équipes, et également des étudiants, administrateurs, parents d’élèves, institutionnels, entreprises enseignants-chercheurs.

Agnès Laville, directrice générale de l’Issn Méditerranée nous explique : « Nous avons lancé il y a 2 ans un processus de concertation auquel ont participé ceux qui sont concernés par le devenir de l’école.  Les résultats nous ont conduit à produire des recherches et des formations socialement utiles et positives pour le territoire ». Pour booster son attractivité auprès des étudiants et répondre aux attentes des entreprises, l’école a notamment mis sur pied une filière dédiée à la cybersécurité. « L’ouverture d’un Bachelor en septembre 2023 et d’un Mastère Spécialisé au 1er semestre 2024 (diplôme Bac + 6) sont prévus pour former aux métiers de la sécurité IT », nous précise la dirigeante. Le renforcement d l’apprentissage fait également partie de la feuille de route de l’organisme. « De 200 étudiants sous statut apprenti cette année, l’effectif passera à 600 d’ici 2030. Le but est de répondre aux besoins des acteurs locaux, avec des formations Bac+2 de techniciens supérieurs ainsi que des remises à niveau, La signature d’un partenariat avec le réseau des écoles Simplon s’ajoutera également à l’offre d’alternance à partir de janvier 2024 »,détaille Agnès Laville.

Cap sur l’international et la formation continue

Parmi les autres volets du programme, en 2029-2030, l’Isen accueillera 1500 étudiants, quasiment le double de l’effectif actuel (841 étudiants). Il y aura alors 30% d’étudiants internationaux sur les campus de l’École (contre 10% actuellement). Parallèlement, le budget passera de 7 à plus de 11 millions € par an. Concernant l’international, l’enseignement dispensé en anglais sera généralisé à tous les Masters of Sciences d’ici 2025. Des accords d’échange d’étudiants et d’enseignants seront parallèlement signés avec des universités étrangères. Disposant d’un potentiel important dans le Var et sur l’Arc Méditerranéen, la formation continue est également au centre des priorités de l’école d’informatique. « Des Masters spécialisés seront proposés aux professionnels ainsi que des dispositifs de validation des acquis de l’expérience », nous apprend Agnès Laville.  

Du côté de la R&D, la directrice a annoncé la création de deux chaires de recherche en micro-électronique et cybersécurité. L’organisme qui compte actuellement 6 laboratoires (micro et nano-électronique, IA, nanosciences, sciences sociales, IoT et numérique responsable) ouvrira à l’automne 2023 un laboratoire spécialisé en e-santé. Le budget en lien avec ces activités sera revu à la hausse. Les contrats avec les entreprises (820.000 €/an actuellement) devraient peu à peu atteindre un montant annuel de 1,5 millions €. En  complément de cet ancrage sur la Métropole Toulonnaise, l’École poursuivra son développement régional en reformatant notamment son campus dans les Bouches-du-Rhône et sur les rives de la Méditerranée. La transition écologique fait aussi partie des axes de transformation avec la signature de l’Accord de Grenoble cette année et l’engagement dans la labellisation DD&RS.   



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *