le streameur ZeratoR dévoile un album de musique

0

[ad_1]

Le streameur à l’origine du Z Event a dévoilé 13 titres dans un album à mi-chemin entre pop et rap, et loin d’être une simple blague. Le rappeur Bigflo y fait notamment une apparition.

“Tenir la grande promesse faite à mon public”: telles sont les paroles de Copyright: moi, le premier titre de l’album 900 K du streameur ZeratoR. La promesse, celle de sortir un album, avait été faite lors des éditions 2020 et 2021 du Z Event. L’événement caritatif est organisé depuis plusieurs années par le créateur et réunit streameurs en tous genres afin de récolter de l’argent pour une association (plus de 10 millions d’euros avaient été récoltés pour l’édition 2022).

Ce 14 juillet marque donc la sortie longtemps attendue par les internautes de 900 K, un album comportant 13 titres, dont deux featurings: l’un avec le rappeur Bigflo, l’autre avec Antoine Daniel, autre streameur très connu des internautes. Au cours de cette dizaine de sons, ZeratoR évoque un projet certes “d’abord pensé comme une blague” mais qui tend tout de même à laisser passer quelques messages.

Critique des influenceurs

Si dans le premier titre Copyright: moi, ZeratoR note que ce n’est “évidemment pas son métier” et qu’il faut “éviter de juger et se laisser aller”, d’autres titres sont toutefois plus critiques. Le troisième son de l’album, Imagine, est par exemple une vraie critique des influenceurs.

“Les imposteurs sont destructeurs, des faux-penseurs aux prédateurs, tous arnaqueurs, se foutent de la gueule des consommateurs”, chante ainsi le streameur.

Le titre Anonyme évoque lui l’isolement créé parfois par son métier, un sujet qui est revenu régulièrement dans la bouche de certains créateurs de contenus ces derniers mois.

“Les soirs sans menace tristement se raréfient, la célébrité me donne parfois l’envie d’exil”, déclare ZeratoR dans son morceau.

Pas une première pour le streameur

Ce n’est toutefois pas la première fois que ZeratoR, désormais Chevalier de l’ordre national du Mérite, se lance dans la musique. En 2015, 2016 et 2017, il avait sorti trois albums, tous nommés Putaclic, avec plus d’une vingtaine de titres chacun, tous plutôt très humoristiques.

Et ce n’est pas non plus la première fois qu’un streameur ou youtubeur se lance dans la musique: Seb (la Frite), Mastu, Joyca ou encore Squeezie se sont essayés à de multiples reprises à la chanson. Ce dernier avait notamment réussi à décrocher le disque d’or avec son album Oxyz.

“Je suis vraiment trop ému de voir que ça existe enfin. Et c’est grâce à vous”, a remercié ZeratoR lors d’un direct sur Twitch ce jeudi pour écouter l’ensemble de l’album. Le streameur a donné rendez-vous à ses abonnés le 15 juillet vers 20h pour revenir en détail sur le projet. Avec à la clé des anecdotes sur l’écriture ou l’enregistrement, mais surtout quelques explications de texte.

[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *