Le site France-Visas inaccessible, des hackers russes revendiquent une cyberattaque

0


Des hackers russes ont d√©j√† attaqu√© plusieurs sites web fran√ßais depuis le d√©but de la guerre en Ukraine. Le Quai d’Orsay refuse de commenter la situation.

Une erreur “503”. C’est ce que voient appara√ģtre les internautes qui tentent de se connecter √† France-Visas, la plateforme en ligne qui permet de faire une demande de visa dans l’Hexagone. Inaccessible depuis ce 28 juin, elle est toujours hors-service ce 29 juin au matin. Le groupe de hackers russes User Sec revendique une cyberattaque, selon les informations du site sp√©cialis√© Numerama.

La mention de l’erreur 503 fait r√©f√©rence √† une tension accrue sur les serveurs, qui ne parviennent plus √† r√©pondre aux demandes de connexion.

L'interface est complètement inaccessible
L’interface est compl√®tement inaccessible ¬© Capture France Visas

L’attaque s’apparente ainsi √† une attaque DDos, c’est-√†-dire une attaque par d√©ni de service. Les hackers font en sorte qu’un grand nombre de connexions aient lieu en m√™me temps sur le site, pour mettre le serveur hors-service dans la mesure o√Ļ il n’est plus en capacit√© de traiter un nombre important de demandes en simultan√©.

Contact√© par Tech&Co, le Quai d’Orsay ne souhaite pour l’heure pas commenter la situation.

Les attaques russes contre des sites fran√ßais se multiplient depuis quelques mois et le d√©but de la guerre en Ukraine. En mai dernier, plusieurs sites de mairies ont √©t√© vis√©s. La mairie de Bry-sur-Marne a ainsi √©t√© touch√©e. Le message “Respectez la Russie! Sinon nous continuerons √† vous faire la guerre”, est alors apparue sur la page d’accueil.

Le 13 juin, une campagne de désinformation russe consistant à mettre en ligne de faux sites français a été dénoncée par le gouvernement. Le site du ministère des Affaires étrangères a notamment été visé, tout comme plusieurs médias. En mai dernier, le site du Sénat était lui-même visé.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *