Le patron de BlackRock déclare (finalement) sa flamme au bitcoin

0

[ad_1]

Entre 2017 et 2023, le plus gros gestionnaire d’actifs de la planète a changé de vision sur la reine des cryptomonnaies.

“Le bitcoin montre simplement l’ampleur de la demande de blanchiment d’argent dans le monde”, avait déclaré en 2017 Larry Fink, le patron de BlackRock tandis que le bitcoin dépassait les 5000 dollars. De l’eau semble avoir coulé sous les ponts depuis que le bitcoin a atteint un sommet à 69.000 dollars en novembre 2021. En effet, le patron du géant de la gestion d’actifs vient de déclarer sa flamme au bitcoin.

“Le bitcoin est un actif international. Il peut représenter un actif que les gens peuvent utiliser comme alternative”, a déclaré mercredi Larry Fink sur Fox Business.

Qualifiant le bitcoin d'”or numérique”, il a néanmoins précisé qu’il n’en possédait pas à titre personnel. Une telle déclaration n’est pas passée inaperçue: le cours de la cryptomonnaie a dépassé les 31.500 dollars ce jeudi, au plus haut depuis 13 mois.

“Démocratiser la crypto”

Les propos de Larry Fink sont là pour conforter la nouvelle stratégie du gestionnaire d’actifs envers le bitcoin. Mi-juin, BlackRock a déposé un dossier pour lancer un ETF bitcoin, auprès du gendarme boursier américain, la SEC. Pour rappel, un ETF (ou Exchange Traded Funds) est un fonds indiciel se négociant en Bourse qui suit l’évolution d’un indice boursier (ou d’un ou de plusieurs actifs financiers, comme par exemple l’or) en répliquant la hausse comme la baisse du cours de cet indice (ou de ces actifs).

La semaine dernière, la demande de BlackRock a été retoquée par la SEC, considérant que son dossier n’était pas assez “clair”. Le Nasdaq a redéposé le dossier auprès du régulateur, récisant que la bourse crypto Coinbase s’engagerait dans l’aventure avec le gestionnaire d’actifs.

“Ce que nous essayons de faire avec la cryptomonnaie, c’est de la démocratiser et de la rendre beaucoup moins chère pour les investisseurs”, a indiqué Larry Fink pour parler de son ETF bitcoin.

“À l’heure actuelle, l’écart entre l’offre et la demande de cryptomonnaies est très élevé. Nous espérons que nos régulateurs considéreront ces dépôts comme un moyen de démocratiser les crypto-monnaies”, a-t-il ajouté. Le changement de stratégie de BlackRock s’inscrit dans un contexte d’intérêt croissant des investisseurs à l’égard du bitcoin, en plus des particuliers.

[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *