Le marché des semi-conducteurs empêtré dans une spirale baissière

0


Les fabricants de semiconducteurs ont cumul 120,5 Md$ de chiffre d’affaires au premier trimestre 2023. Les difficults de leur march rsident principalement dans les mauvais rsultats des segments de la mmoire et des MPU.

Le marché mondial des semiconducteurs a enregistré son cinquième trimestre consécutif de décroissance en valeur au premier trimestre 2023. Entre janvier et mars derniers, ses revenus se sont élevés à 120,5 Md$, régressant ainsi de 9 % par rapport aux trois mois précédents et de 25,4 % d’une année sur l’autre, selon Omdia. C’est la plus mauvaise performance relevée par ce cabinet d’études depuis 2002. « Le marché des semi-conducteurs est en proie à un manque de demande prolongé qui entraîne une baisse du prix moyen de nombreux composants », explique Cliff Leimbach, l’un de ses analystes.

Les difficultés dont souffre le secteur des semiconducteurs proviennent principalement des segments de la mémoire et des MPU (unités de protection de la mémoire). Dans le détail, les ventes de MPU ont chuté de 34,5 % à 13,1 Md$ d’une année sur l’autre, tandis que les revenus tirés des livraisons de mémoire plongeaient de 56 % à 19,3 Md$. Il existe cependant des leviers immédiats de croissance sur le marché des semiconducteurs, en l’occurrence ceux créés par la montée en puissance de l’IA générative. « Nvidia a connu une forte progression de chiffre d’affaires [d’un trimestre sur l’autre, ndlr] en tant que leader dans ce domaine », en veut pour preuve Cliff Leimbach.

Nvidia tire nettement son épingle du jeu grâce à l’IA

Entre le quatrième trimestre 2022 et le premier trimestre 2023, les revenus du fabricant américain sur le marché de semiconducteurs ont en effet crû de 11,6 % à 5,3 Md$. Il pointe à la sixième place du classement mondial d’Omdia, où c’est toujours Intel qui domine. Ce dernier a généré 11,4 Md$ de chiffre d’affaires entre janvier et mars derniers, soit une baisse séquentielle de 16 % (-35 % d’une année sur l’autre). Samsung a souffert davantage avec des revenus en recul séquentielle 25,6 % (-35 % d’une année sur l’autre) à 8,9 Md$. Le coréen occupe la seconde marche du podium, devant Qualcomm qui s’est hissé de la quatrième à la troisième place en conservant des revenus trimestriels stables à 7,9 Md$ (-16,8 % d’une année sur l’autre).



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *