L’Assurance maladie “d’accord pour revaloriser” les consultations chez les médecins généralistes

0

[ad_1]

Pour le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie, le passage de la consultation à 26,50 euros “ne doit être qu’une étape”.

L’Assurance maladie est “d’accord pour revaloriser” les généralistes, et la hausse à 26,5 euros récemment intervenue “n’est qu’une étape”, indique lundi dans une interview aux Echos le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie, Thomas Fatôme.

“Nous avons sans doute mal estimé le malaise de la profession”, estime Thomas Fatôme, en allusion aux négociations sur les tarifs médicaux du printemps qui se sont soldées par un échec.

“Je souhaite qu’on se remette autour de la table (…) Nous sommes d’accord pour revaloriser les médecins, et la consultation à 26,50 euros ne doit être qu’une étape”, poursuit Thomas Fatôme. “Et oui, il faut réduire les écarts entre généralistes et spécialistes. Nous n’allons pas reproduire les propositions qui avaient été faites en début d’année”, ajoute-t-il.

Le ministre de la Santé “optimiste”

Lors de négociations au premier trimestre 2023, qui visaient à redéfinir les tarifs médicaux pour les cinq ans à venir, l’Assurance maladie avait proposé une revalorisation à 30 euros de la consultation du généraliste, mais uniquement pour ceux qui acceptaient des contraintes supplémentaires pour mobiliser plus de temps auprès des patients. Parmi le bouquet d’engagements proposés, figuraient ainsi la prise de gardes, l’ouverture le samedi, l’exercice en zone de faible présence médicale…

Les syndicats de médecins avaient refusé cette augmentation conditionnelle, et c’est finalement une convention arbitrale qui s’est imposée, avec la consultation revalorisée à 26,5 euros pour tous, sans condition. La semaine dernière, le ministre de la Santé François Braun a lui aussi montré des signes d’ouverture pour reprendre les négociations et trouver un autre texte que la convention arbitrale.

“Je continue à discuter avec les syndicats de médecins généralistes”, avait-il expliqué lors d’une audition au Sénat. “Je suis plutôt résolument optimiste pour qu’on puisse trouver un chemin” vers un nouvel accord, avait-il dit.

[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *