La production industrielle française augmente de 1,2% en mai

0



Avec la fin des grèves dans les raffineries, la production industrielle a progressé de 1,2% en mai, selon l’Insee, qui s’inquiète malgré tout de la production des branches intensives en énergie.

La production industrielle a progressé de 1,2% au mois de mai, tandis que la seule production manufacturière a augmenté de 1,4%, a rapporté ce mercredi l’Insee qui s’inquiète toutefois de la situation des industries grandes consommatrices d’énergie. La production manufacturière a été tirée par une très forte hausse de 45,1% de la production dans le secteur cokéfaction-raffinage “avec la fin des mouvements de grève dans les raffineries”, a détaillé l’Institut national de la statistique.

Les grèves dans les raffineries avaient provoqué une chute de 25,8% de la production en avril et de 13,3% au cours des trois derniers mois, par rapport à la même période de l’année dernière. Sur les trois derniers mois (mars à mai) comparés à la même période de l’an passé, la production industrielle est en hausse de 1,5%, et de 2,1% pour la production manufacturière.

La production des branches énergo-intensives en forte baisse

Mais un point d’inquiétude demeure alors que “la production de certaines branches intensives en énergie baisse fortement”, relève l’Insee. C’est notamment le cas pour la sidérurgie, qui voit sa production chuter de 19,1% sur les trois derniers mois, comparés à la même période de 2022, ainsi que pour la fabrication de pâte à papier, de papier et de carton qui diminue de 24,2% et celle de produits chimiques de base, en recul de 13,1% sur la même période.

En mai sur un mois, la grande majorité des secteurs sont orientés à la hausse, notamment l’automobile avec une augmentation de 5,8%. Ce secteur a progressé de 25,4% sur les trois derniers mois, comparés à la même période de l’an dernier.

L’industrie automobile est “moins affectée qu’il y a un an par les difficultés d’approvisionnement en composants électroniques”, explique l’Insee.

La catégorie “autres matériels de transport” qui comprend l’aéronautique, est en revanche en recul de 2,1% sur un mois, tout comme le secteur textile-habillement, qui baisse de 2,9%, et la pharmacie qui subit un tassement de 1,8%. La fabrication de biens d’équipement augmente de 1,5% sur un mois et de 8% sur les trois derniers mois comparés à la même période de 2022.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *