Juan Angel Napout bénéficie d’une « libération compassionnelle »

0

[ad_1]

Alors qu’il devait en principe être incarcéré jusqu’au 24 août 2024 selon la sentence prononcée par un tribunal de New York, le Paraguayen Juan Angel Napout va être libéré le 5 juillet. « La juge américaine Pamela Chen a ordonné que la peine soit considérée comme purgée le 5 juillet », a déclaré la soeur de l’ancien dirigeant, Virginia Napout. La juge considère que l’ancien président de la Confédération sud-américaine de football est éligible à une « libération compassionnelle ».

Condamné pour avoir touché dix millions de pots-de-vin

Selon ses avocats, Napout a perdu un oeil à cause d’une maladie pendant son incarcération et court le risque de perdre l’autre. Ses défenseurs ont demandé qu’il soit opéré ou que, à défaut, il bénéficie d’une « libération compassionnelle » pour pouvoir se faire soigner au Paraguay, ce que lui a accordé la juge. Sa soeur avance qu’il a été « conduit à l’hôpital (quatre fois), mais seulement pour des examens ».

Le Paraguayen a été condamné pour avoir touché dix millions de dollars de pots-de-vin en échange de l’octroi de droits de retransmission télévisée de matches. Il avait été arrêté en Suisse le 3 décembre 2015 puis extradé aux États-Unis et assigné à résidence en Floride jusqu’à son procès en 2018. Une vingtaine de dirigeants ont été jugés dans le cadre du FIFAgate, qui a secoué le football à partir de 2015.

[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *