Israël annonce l’expansion de son méga-projet gazier Leviathan

0



Découvert en 2010 près des côtes israéliennes donnant sur la Méditerrannée, le gisement Leviathan permet d’exporter depuis 2019 du gaz auprès de la Jordanie et l’Egypte. Un nouveau gazoduc est annoncé pour augmenter significativement la capacité de production.

Un troisième gazoduc sous-marin va relier le gisement gazier de Leviathan à sa plateforme d’exploitation en Israël augmentant sa capacité à produire du gaz a annoncé dimanche le consortium exploitant le gisement.

Un budget total de 520 millions d’euros

Les opérateurs du réservoir de Leviathan, NewMed Energy, Chevron Mediterranean Limited (CML) et Ratio Energies, ont pris la décision de construire un troisième gazoduc sous-marin reliant le Leviathan à sa plateforme située à dix kilomètres des côtes israéliennes, indique un communiqué commun. “Le budget total du projet s’élève à environ 568 millions de dollars (environ 520 millions d’euros)”, est-il indiqué.

Ce nouveau gazoduc permettra d’augmenter significativement la capacité de production du Leviathan, poursuit le communiqué prévoyant un premier flux au second semestre de 2025. Celle-ci devrait augmenter de 12 milliards à 14 milliards de m3 par an.

605 milliards de m3 de gaz

Découvert en 2010, ce gisement en Méditerranée localisé à quelque 130 kilomètres à l’ouest du port israélien de Haïfa, renferme des ressources exploitables chiffrées à environ 605 milliards de m3 de gaz naturel, selon le consortium israélo-américain qui l’exploite. Il est le plus gros gisement de gaz naturel en mer d’Israël qui produit également du gaz naturel dans les champs offshore de Tamar et Karish.

“L’expansion de la capacité de production (…) va nous permettre de fournir davantage de gaz naturel au marché local, régional et bientôt également au marché mondial”, a salué Yossi Abu, le PDG de NewMed Energy qui détient les droits d’exploitation sur plus de 45% du Leviathan. Lancée en 2019, la production dans ce gisement est exportée vers la Jordanie et l’Egypte, et elle alimente en plus le marché intérieur israélien.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *