IP Paris ouvre une chaire en architecture des systèmes industriels appliqués à la défense

0


L’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris), l’Agence de l’Innovation de Dfense (AID), Dassault Aviation, Dassault Systmes, Naval Group et Nexter, socit de KNDS, annoncent la cration d’une chaire d’enseignement et de recherche ddie l’architecture des systmes industriels complexes. Son but ? Renforcer l’offre de formation et la recherche en trouvant des rponses aux besoins technologiques du secteur de la dfense.

Jeudi 22 juin 2023, au Salon du Bourget, a été officialisée la création d’une chaire à l’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris) dédiée à la conception, à la modélisation et à l’architecture des systèmes industriels complexes. Sébastien Lecornu, ministre des Armées, Emmanuel Chiva, délégué général pour l’armement, Dassault Aviation, Dassault Systèmes, Naval Group, ainsi que Nexter, société de KNDS, et l’Agence de l’Innovation Défense (AID) sont les mécènes et partenaires de cette chaire. Leur engagement court jusqu’à fin 2028. Objectif ? Créer un enseignement et une recherche de référence en France sur le thème de l’architecture et de l’ingénierie des systèmes. Dans ce but, 4 enseignants-chercheurs permanents, recrutés par la chaire, avec le soutien d’ingénieurs et de postdocs, définiront les axes prioritaires appliqués à cette thématique. Du point de vue de la formation, l’offre délivrée par les quatre écoles de l’Institut Polytechnique de Paris (École polytechnique, Ensta Paris, Télécom Paris, Télécom SudParis) vise à mieux préparer les étudiants aux défis de la défense en leur apportant des connaissances dans le domaine des systèmes complexes, et en les sensibilisant aux enjeux de souveraineté nationale.

S’agissant du programme de recherche, l’architecture des systèmes complexes, essentielle pour concevoir des systèmes d’armes collaboratifs répondant à l’évolution des menaces et anticipant les grandes ruptures technologiques, sera appréhendée. Et ce dans toutes ses dimensions (concepts, méthodes, projets…), dans une grande variété de milieux (aérien-maritime-terrestre, civil-militaire…) et de disciplines.  A cette occasion, trois approches du domaine seront détaillées au cours de la première année. Il s’agit d’abord de l’ingénierie système et de la façon de concevoir, comprendre et définir une infrastructure permettant d’intégrer des nouvelles technologies tout en maintenant sa robustesse et sa sureté. Dans ce cadre, la plateforme de modélisation et de simulation 3DExperience de Dassault Systèmes sera prise en compte.

Une brique qui s’ajoute au Centre interdisciplinaire d’études pour la défense et la sécurité 

La seconde approche porte sur l’intégration de l’intelligence artificielle, et sur la façon de gérer les interactions entre les systèmes et les opérateurs tout en assurant une sécurité de l’ensemble. Les systèmes d’information et de communication ou comment avoir des échanges de données sécurisés, performants et robustes entre systèmes d’armes opérés ou autonomes constituent le 3e volet des travaux de recherches menées par cette Chaire. Précisions que ce pôle académique renforce le Centre interdisciplinaire d’études pour la défense et la sécurité (CIEDS), créé à l’IP Paris en en 2021. Soutenu par le ministère des armées et l’AID, il intervient sur les domaines scientifiques clés de l’école d’ingénieurs en matière de recherche, de formation et d’innovation pour y promouvoir une large prise en compte des problématiques liées à la défense.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *