IA générative : Google déploie enfin Bard en France

0


Aprs plusieurs mois d’attente, l’agent conversationnel base d’IA Bard dbarque en France et dans le reste de l’Europe. Pour marquer le coup, Google a annonc une srie de mises jour de l’outil, incluant la possibilit de personnaliser les rponses ou d’ajouter une image dans les requtes.

C’est en février dernier que Google a dévoilé pour la première fois Bard, son agent conversationnel basé sur l’IA. Ce dernier, censé faire de l’ombre à ChatGPT d’OpenAI, n’a jusqu’à présent eu qu’un impact limité puisque l’outil est resté plusieurs mois cantonné aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Ce n’est qu’en mai dernier que Sundar Pichai, CEO d’Alphabet a ouvert à tous la possibilité d’essayer Bard dans 180 pays, sauf les pays de l’UE dont la France.

Aujourd’hui marque une étape importante dans le développement de cet agent conversationnel. Le géant de la recherche a finalement annoncé le déploiement de Bard au Brésil et en Europe ainsi que sa disponibilité dans d’autres langues – dont l’allemand, l’arabe, le chinois, l’espagnol, le français, l’hindi, etc. Dès à présent, Bard est donc disponible dans plus de 40 langues et 230 pays et territoires. « Nous nous étendrons progressivement à d’autres pays et territoires conformément aux réglementations locales et à nos principes d’IA » a précisé la firme. La nouvelle n’a d’ailleurs pas fait l’unanimité puisque sur Twitter, David Libeau , développeur et spécialiste de l’ouverture des données publiques, a écrit : « Bienvenue à GoogleBard en France, une plainte t’attend à la Cnil ». Ce dernier a en effet déposé plainte il y a quelques semaines auprès de la Cnil pour les même raisons que pour celle sur ChatGPT. Il explique en effet avoir pu tester l’outil en avant première il y a plusieurs semaines et « j’ai très facilement réussi à faire ressortir mon nom et prénom par le robot conversationnel. Et comme pour ChatGPT, ça n’a pas loupé, il a halluciné et a donné de fausses informations me concernant ». Pour l’heure, l’autorité administrative n’a pas réagi. Dans le même temps, une série de mises à jour majeures ont été annoncées.

Ecouter et personnaliser les réponses de Bard

Les utilisateurs peuvent désormais écouter les réponses de Bard. Cela peut s’avérer utile pour connaître la prononciation correcte d’un mot ou écouter un script. Pour ce faire, il suffit d’entrer une requête et sélectionner l’icône « écouter » pour entendre les réponses de Bard. Cette fonctionnalité est maintenant disponible dans plus de 40 langues. L’autre changement majeur concerne la possibilité de modifier le ton et le style des réponses de Bard à travers cinq modes différents : simple, long, court, professionnel ou informel. « Par exemple, vous pouvez demander à Bard de vous aider à rédiger une annonce pour vendre un fauteuil vintage, puis raccourcir la réponse à l’aide du menu déroulant » indique Jack Krawczyk, director of product management de Google. Cette fonction est disponible en anglais et sera bientôt étendue à d’autres langues.

Bard de Google – présenté en mode expérimental en France – vient concurrencer ChatGPT d’OpenAI. (Crédit : Google)

D’autres changements ont été apportés, à l’instar de l’ajout d’images dans des requêtes. « Lors de Google I/O, nous avions annoncé l’intégration de fonctionnalités de Lens dans Bard. Que vous souhaitiez plus d’informations sur une image ou que vous cherchiez l’inspiration pour un texte accompagnant une image (un mot de remerciement par exemple), vous pouvez désormais faire des requêtes intégrant du texte et des images, et Bard analysera la photo pour vous aider » précise Jack Krawczyk. Si cette fonction n’est pour l’instant disponible qu’en anglais, Google devrait rapidement l’étendre à d’autres langues.

Les utilisateurs trouveront également d’autres changements comme le fait d’épingler, organiser et modifier les conversations depuis la barre latérale. Pour exporter du code, Google propose également une fonction dédiée afin d’exporter du code Python vers Replit, en plus de Colab. Enfin, grâce aux liens partageables, chacun peut partager ses idées et ses créations avec d’autres personnes. Ces trois fonctions sont déployées dans plus de 40 langues à partir d’aujourd’hui dans l’ensemble des pays et territoires ou Bard est accessible.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *