Hexatrust et Cyberjobs renforcent la visibilité de l’emploi en cybersécurité

0

[ad_1]

Dans le cadre d’un accord de partenariat, l’association Hexatrust renforce l’accs aux offres d’emploi en cyberscurit de ses adhrents en disposant d’un espace ddi sur la plateforme de recrutement spcialise Cyberjobs. Une CVthque et la participation des jobdating virtuels ont t spcifiquement conus pour l’organisation.

Alors que les enjeux de cybersécurité concernent toutes les entreprises, les professionnels du domaine continuent de manquer à l’appel. Face à ce constat l’association Hexatrust, qui regroupe une centaine d’acteurs (éditeurs, SSII…) du secteur de la cybersécurité au sens large (antivirus, protection des données, back up, sécurité des IoT et du cloud…)et la plateforme de recrutement Cyberjobs, ont officialisé leur partenariat. Dans le cadre de cette alliance, la mise à disposition d’une CVthèque développée exclusivement pour Hexatrust aidera l’organisme à identifier plus rapidement de potentielles recrues toutes en lien avec la cybersécurité et le cloud. En effet, les utilisateurs de la marketplace auront la possibilité d’accéder et de répondre à l’ensemble des postes à pourvoir émanant des membres de l’association. Ces derniers pourront également participer à des jobdating virtuels organisés depuis la plateforme pour échanger avec de potentielles recrues. Le prochain aura lieu le 21 juin en partenariat avec l’ENSIBS, école d’ingénieur rattachée à l’Université Bretagne Sud.

Avec ce partenariat, Cyberjobs qui compte plus de 100 entreprises clientes et 10 000 candidats dans le domaine de la sécurité IT renforce son réseau. Cofondée en 2020 par David Berenfus, Israël Cohen et Ritchy Cohen, cette start-up installée à Caen (Calvados) a a étoffé sa marketplace de divers contenus pour attirer les candidats que les annonces ne ciblent pas. On y trouve un descriptif des formations qui existent dans la filière cyber, une trentaine de fiches métiers, des conseils pour trouver un stage ou un emploi dans le domaine de la sécurité IT ainsi les principaux évènements du secteur (FIC, Forum cybersécurité, etc.). La jeune pousse qui a bouclé une première levée de 900 000 euros en aout dernier est notamment membre du Campus Cyber, et organisatrice du forum cybersécurité Paris. Elle également partenaire du Forum international de la sécurité (FIC) ainsi que de l’European Cyber Week et est membre du Cercle des femmes de la cybersécurité (Cefcys). 

Répondre aux enjeux de la filière cyber

De son côté, Hexatrust a évoqué une alliance qui « aidera ses PME et ses start-ups à se rendre visibles sur le marché de l’emploi, souvent concurrencées par les acteurs étrangers ». Son président Jean-Noël de Galzain, également à la tête de l’entreprise de sécurité Wallix souhaite participer à la stratégie nationale de cybersécurité. Rappelons que l’objectif et d’augmenter le chiffre d’affaires de la filière à 25 Mds€ en 2025 et de faire émerger trois licornes françaises en cybersécurité à l’horizon 2025. Pour accompagner ces ambitions, il est envisagé de faire passer la filière de 37 000 emplois en 2021 à 75 000 en 2025, afin de permettre aux acteurs français de la cybersécurité de suivre l’augmentation de la demande d’accompagnement. Cet engagement sera également poussé avec la mise en application de la directive européenne NIS 2.

[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *