Google sanctionné pour un manque d’information des consommateurs sur son moteur de recherche et son magasin d’applications

0

[ad_1]

Sanctionnant le manque d’« une information claire, loyale et transparente » sur son moteur de recherche, notamment pour les offres d’hébergement touristiques, et dans le magasin d’applications Google Play Store, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a prononcé mardi 4 juillet une amende de 2,015 millions d’euros contre le géant du numérique.

La DGCCRF a prononcé cette sanction pour le non-respect des règles en matière « d’information des consommateurs », portant notamment sur les « critères de classement » du moteur de recherche et de Google Play Store.

« L’absence de communication au consommateur d’informations relatives aux conditions tarifaires des offres » d’hébergement touristique, sur des options comme la possibilité d’annuler et de rembourser ou non une réservation, ou l’inclusion du petit-déjeuner dans les prix proposés, sur le module de recherche et de comparaison dédié de Google, a également été sanctionnée.

Une partie des manquements corrigée

Sur le magasin Google Play Store, le constat a été posé d’une « absence d’informations relatives aux critères de classement des résultats, à la qualité de l’offreur [professionnel ou particulier], aux modalités de paiement et à celles de règlement des litiges », précise la répression des fraudes. S’y ajoute « le fait de ne pas informer l’auteur d’un avis des motifs ayant conduit à refuser sa publication ».

Depuis les contrôles, Google a « corrigé une partie des manquements sanctionnés », a précisé l’autorité. « Nous regrettons que ces changements n’aient pas été pris en compte par la DGCCRF », a réagi un porte-parole de Google auprès de l’Agence France-Presse (AFP). « Nous avons toujours été transparents auprès de nos utilisateurs sur la manière dont nos produits fonctionnent », a insisté le géant américain du numérique, soulignant sa volonté de « travailler de manière constructive avec les régulateurs français et européens ».

Lire la chronique : Article réservé à nos abonnés « Panique chez Google et les autres Frankenstein de l’IA »

Le Monde avec AFP

[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *