Esport – League of Legends : en LFL, quatre équipes se partagent la tête

0



L’équipe de la semaine : Solary

Solary, vrai prétendant au titre en LFL ? Après un départ catastrophique cet été (trois défaites de suite), le club tourangeau s’est parfaitement repris et a confirmé cette semaine avec deux succès convaincants face à LDLC OL puis Aegis. Des victoires qui s’appuient sur un schéma identique : un mid-jungle dominant avec un Pengcheng « Peng » Shen excellent sur Neeko puis LeBlanc et un Lucjan « Shlatan » Ahmad hyperagressif dans sa jungle. Bien installé dans la première partie de tableau désormais, Solary se veut ambitieux. À raison ?

Le joueur de la semaine : Kacper « Daglas » Dagiel

Vitality Bee va mieux. Deux victoires contre Izi Dream et BK ROG pour l’équipe à l’abeille après un début d’été compliqué (une dernière place et un bilan de deux succès pour six défaites avant cette semaine) qui la relancent complètement dans la course aux play-offs. Si Mateusz « Czajek » Czajka a été le meilleur joueur de Vitality, avec une excellente Neeko jeudi, ou si l’arrivée de Daniel « Scarface » Aitbelkacem sur la toplane à la place d’un Aleksandar « Patkica » Stefanovic en difficulté semble avoir eu un impact positif, c’est Kacper « Daglas » Dagiel qu’il faut citer.

Le jungler polonais a sorti un audacieux Kayn mercredi et un très bon Viego jeudi, mais ce ne sont pas ses bonnes performances qui en font le joueur de la semaine. Son futur incertain, plutôt. Une rumeur plus que persistante l’envoie en effet en LEC, le Championnat d’Europe, auprès de l’équipe fanion du club parisien, en ballotage très défavorable à l’échelon supérieur. Baladé d’une formation à l’autre à l’entraînement, il a réussi à apporter quelque chose dans le réveil de la réserve en LFL. Mais, enfin lancé en France, Vitality Bee pourrait bien avoir à composer sans son jeune jungler désormais. Et retomber ainsi dans ses travers ?

Le flop de la semaine : BK ROG

Semaine difficile pour BK ROG, pourtant leader de LFL avant ces 9e et 10e journées. Avec sept victoires pour une défaite et des performances de haut niveau de la part du duo sud-coréen Howling-Trigger, son équipe était une vraie bonne surprise de ce début de segment d’été après un mauvais printemps (8e du classement). Et si elle semblait en passe d’empiler un huitième succès contre la Karmine Corp, la défaite finalement concédée semble avoir touché son cinq, méconnaissable le lendemain contre Vitality Bee. Un tube de l’été déjà dépassé ou un raté sans conséquence ? Réponse à Nice, en public, la semaine prochaine, pour BK ROG.

Le match de la semaine : Karmine Corp – BK ROG

C’était l’un des chocs de la semaine en LFL, il a offert l’un des plus beaux matches de la saison. Après un très bon early de la part de BK ROG, porté par l’excellent Renekton d’Ho-bin « Howling » Jeon, le leader du Championnat creusait l’écart et imposait une forte pression à la Karmine, aux portes de sa base. Mais la KC résistait, grâce aux ressources accumulées au fil d’une rencontre très rythmée, riche en éliminations des deux côtés. Incapable de conclure, BK ROG offrait ainsi à la composition de son adversaire, plus forte en late game, une ouverture qu’elle saisissait au fil de très bons teamfights. Après quasiment 45 minutes, une rareté en ce moment, la KCorp complétait son come-back et s’imposait.

Après un gros début de saison, Team GO et Aegis sont toujours leaders ex-aequo au moment d’entamer la phase retour – quatre équipes présentent le même bilan de sept victoires pour trois défaites – mais marquent le pas. Un succès, un revers chacun cette semaine et un niveau de jeu loin des standards précédents. Aucune inquiétude pour les play-offs a priori, mais des performances qui participent à rendre cette LFL très indécise.

Dans la course à la sixième place, qualificative pour la phase finale, le champion de France en titre LDLC OL s’accroche. Mais il ne parvient pas à enchaîner deux résultats positifs. C’est encore plus compliqué pour BDS Academy, grosse déception de la saison. Deux défaites et assez peu de positif à retenir. Même bilan pour Izi Dream, bon dernier, surtout après son échec contre GameWard. Le club de Boulogne-Billancourt va un peu mieux, mais devra se surpasser pour se sortir du bas de tableau.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *