Elon Musk accuse Threads d’avoir volé Twitter et menace de poursuivre Meta

0

[ad_1]

Le lancement de Thread est un succès, ce qui pousse Elon Musk à réagir. Le milliardaire a menacé de poursuivre Meta en justice pour vol de secrets commerciaux.

Elon Musk

Pour réussir le lancement de Thread, Meta a-t-il recouru à la triche en subtilisant des secrets industriels de Twitter ? C’est en tout cas l’accusation formulée par Elon Musk et ses avocats dans une lettre formellement envoyée à Meta.

Le karma d’Elon Musk

X Corp

, le nouveau nom de l’entreprise d’Elon Musk, accuse plus précisément Meta d’avoir recruté beaucoup d’anciens employés de Twitter pour participer à la construction de Threads.

Des employés laissés sur le carreau par Elon Musk au moment du rachat, et dont le milliardaire se moquait ouvertement sur le réseau social en novembre 2022 : « je voudrais m’excuser d’avoir viré ces génies. Leur immense talent sera sans doute d’une grande utilité ailleurs ». Il ne pensait sûrement pas que son concurrent direct allait le prendre au mot.

D’après Twitter, ces recrutements auraient permis à Threads de mettre la main sur des secrets industriels illégalement et le nouveau concurrent enfreindrait la loi en volant de la propriété intellectuelle de Twitter. Le développement de Threads aurait pris quelques mois seulement grâce aux connaissances des anciens ingénieurs de Twitter. Peut-être aurait-il fallu ne pas les virer s’ils étaient si précieux.

Depuis le rachat à 40 milliards de dollars de Twitter par Elon Musk, la plateforme a vu ses revenus publicitaires chuter et plusieurs acteurs comme Mastodon, Substack ou Bluesky tenter de concurrencer le réseau social. Aucun n’a permis de réellement prendre racine, mais Threads a déjà réussi à convaincre 30 millions d’utilisateurs et notamment les stars de faire la transition.

Ne pas permettre l’importation de vos abonnés

La lettre n’est pas l’annonce d’une poursuite en justice, mais plutôt une mise en garde de la part de l’équipe juridique de Twitter contre Meta. Elle indique que Twitter se réserve le droit de porter plainte devant un tribunal fédéral si elle estime que Meta continue de violer sa propriété intellectuelle.

Le courrier est surtout l’occasion pour Twitter d’indiquer noir sur blanc que Meta n’a pas le droit de « scrapper » en masse les données publiques de Twitter et en particulier les données liées aux abonnements des utilisateurs. Aujourd’hui, lors de l’inscription sur Threads, on peut importer ses abonnés venant d’Instagram, mais de nombreux utilisateurs demandent déjà la possibilité de faire une importation depuis Twitter. C’est bien cette action que Elon Musk veut à tout prix empêcher.

Les avocats de Twitter somment enfin Meta de conserver tous les documents liés au développement de Threads et au recrutement de ses anciens employés. Ces documents pourraient servir en cas de procès et révéler certains secrets de Meta. Le procès fédéral entre Microsoft et la FTC a récemment permis de dévoiler des secrets de l’industrie du jeu vidéo. Reste que pour le moment, il s’agit de menaces de la part d’Elon Musk et rien de plus.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).



[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *