Démissions en cascade des dirigeants de Binance, en proie à de nombreuses accusations

0



Cinq dirigeants de Binance, dont son directeur juridique et son directeur de la conformité, ont quitté le navire. Des postes stratégiques, alors que Binance est accusée par de nombreux régulateurs.

Changpeng Zao (CZ), le patron de Binance, se retrouve de plus en plus isolé. De nombreux dirigeants ont quitté la bourse crypto, provoquant de nouvelles inquiétudes pour les utilisateurs de la plateforme. Le cours du bitcoin a aussi pris un coup: ce vendredi, la reine des cryptomonnaies est repassée sous la barre symbolique des 30.000 dollars, perdant 2,5 % depuis jeudi.

Tout est parti d’un article de Fortune publié ce jeudi, indiquant les démissions en cascade de dirigeants chez Binance, qui seraient liées à l’assignation en justice de la bourse crypto par le gendarme américain boursier, la SEC. Cinq dirigeants ont quitté le navire: le directeur jurique de Binance, Hon Ng, son vice-président et directeur de la conformité Steven Christie, son directeur principal en charge des enquêtes Matthew Price, son directeur commercial Yibo Ling et son chef de la stratégie Patrick Hillmann.

Certains dirigeants ont confirmé leur départ, réfutant cependant le lien entre l’enquête en cours et leur départ. Patrick Hillman a tweeté qu’il partait de Binance en “bons termes”, afin de se consacrer à la naissance de son deuxième enfant. De son côté, Steven Christie a indiqué que les raisons de son départ étaient “différentes” de celles indiquées par Forbes.

“Il y a un roulement”

“Oui, il y a un roulement (dans toutes les entreprises)”, a tweeté CZ vendredi. “Mais les raisons invoquées par les “médias” sont complètement fausses”. Ce dernier a déclaré que Binance était passée de 30 à 8000 personnes en six ans, restant la plus grande bourse crypto au monde.

Pour rappel, le 5 juin, le gendarme boursier américain, la SEC, a déposé 13 chefs d’accusation contre Binance. L’autorité considère que Binance et Binance US auraient dû s’enregistrer en tant que bourses aux Etats-Unis. La SEC accuse ainsi Binance d’avoir permis à des clients américains de négocier des actifs sur la plateforme Binance sans autorisation. De même, les actifs proposés à l’achat et à la vente sur Binance, comme sa cryptomonnaie native le BNB ou encore le BUSD, sont considérés comme des titres financiers (“securities”) au sens de la SEC, qui doivent donc être règlementés par l’autorité. Binance fait également face à une enquête de la part de la justice française.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *