Coup de mou pour le marché des infrastructures cloud au 1er trimestre 2023

0


La hausse du prix moyen des quipements ddis aux infrastructures cloud a permis au march de dgager des revenus en progression de prs de 15 % entre janvier et mars derniers. La panne de la demande fait toutefois planer un risque sur la croissance prdite au secteur sur l’ensemble de l’anne 2023.

Les serveurs et les solutions de stockage destinés aux infrastructures cloud continuent de faire face à une demande en baisse. Au premier trimestre 2023, leurs livraisons ont chuté de 11,4 %, après avoir déjà reculé lors des trois mois précédents, selon IDC. Toutefois, cela n’a pas empêché les revenus qu’elles génèrent de progresser de 14,9 % à 21,5 Md$ (+7,4 % en Europe de l’Ouest) d’une année sur l’autre. Dans le même temps, les ventes de serveurs et d’équipements de stockage installés dans des environnements classiques se sont repliées de 0,9 % à 13,8 Md$. Sur le marché des infrastructures cloud, les évolutions opposées des volumes et de la valeur tiennent à la hausse du prix moyen des matériels. Elle est à la fois tirée par l’inflation et la progression des déploiements de solutions accélérées par GPU, plus onéreuses.

Les infrastructures cloud partagées portent le marché

Cette augmentation des tarifs a exclusivement profité au segment des infrastructures cloud partagées, dont les revenus ont crû 22,5 % à 15,7 Md$ entre janvier et mars derniers. IDC s’attend à ce que son chiffre d’affaires dépasse celui du marché des infrastructures non-cloud dès cet année. S’agissant des ventes du segment des infrastructures cloud dédiées, elles se sont repliées de 1,5 % à 5,8 Md$.

« Les dépenses en infrastructures cloud restent résilientes face aux défis macroéconomiques », constate Kuba Stolarski, analyste chez IDC. « […] « Bien que les perspectives restent positives pour l’ensemble de l’année, elles reposent sur une hypothèse de hausse des volumes. De fait, une stagnation prolongée de la demande pourrait constituer un obstacle important à la croissance en valeur pour le reste de cette année », a-t-il toutefois ajouté. En 2023, le cabinet d’études anticipe que le marché des infrastructures cloud dégagera 96,4 Md$ de revenus, soit 7,3 % de mieux que l’an passé. 68 Md$ (+8,4 %) proviendront du segment des infrastructures cloud partagées et 28,4 Md$ (+4,8 %) de celui des infrastructures cloud dédiées. Précédemment, IDC anticipait une hausse de 6,9 % des revenus cumulés des deux segments. Bien relevée, la prévision reste loin des 19,4 % de croissance enregistrés par le marché des infrastructures cloud dans son ensemble en 2022.

11,2 % de croissance moyenne jusqu’en 2027

À plus long terme, soit jusqu’en 2027, le cabinet d’études table sur une hausse annuelle moyenne de 11,2 % pour le marché des infrastructures cloud. À cet horizon, ses revenus atteindraient 159 Md$ et représenteraient alors 69 % du marché mondial des serveurs et du stockage. Dans le détail, le segment des infrastructures cloud partagées devrait évoluer sur un rythme moyen de croissance annuelle de 11,9 %, qui portera son chiffre d’affaires à 110,1 Md$ dans quatre ans. La même année, les revenus du segment des infrastructures cloud dédiées devraient s’afficher à 68,6 %, sur la base d’une progression lissée de 1,3 %.

Evolution des ventes d’infrastructures cloud par segments entre 2022 et 2027. (Source : IDC)



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *