cinq mois après sa disparition en montagne, son corps a été retrouvé

0


L’acteur Julian Sands durant le 76ᵉ festival de Venise, en Italie. Le 3 septembre 2019.

Amoureux des randonnées d’altitude, l’acteur britannique Julian Sands, disparu depuis janvier, est désormais considéré comme mort par les autorités californiennes, après la découverte récente de son corps au Mont Baldy, près de Los Angeles. Il s’était fait connaître dans les années 1980 après avoir incarné un héros romantique dans « Chambre avec vue ».

Ce randonneur expérimenté avait été porté disparu en janvier alors qu’il était parti grimper le plus haut sommet de la chaîne de San Gabriel, près de Los Angeles. L’acteur, mort à 65 ans, était notamment connu pour avoir joué dans « Chambre avec vue » (1986), film du réalisateur James Ivory, produit par Ismail Merchant, couronné par trois Oscars et adapté du roman d’E.M. Forster, dans lequel il séduisait l’héroïne principale, jouée par Helena Bonham Carter, sous le soleil de Toscane.

Avant cela, il avait déjà joué un rôle de premier plan, incarnant un photographe britannique dans le film de Roland Joffé « La Déchirure » (1984). Il a tourné ensuite dans le registre de l’horreur et de la science-fiction, notamment dans « Arachnophobie » (1990) et s’était mué en mafieux dans « Leaving Las Vegas », et était apparu dans « Le Festin Nu » de David Cronenberg.

Depuis les années 2000, Julian Sands s’était également tourné vers le petit écran, où il est apparu dans des séries comme « Smallville », « Stargate SG-1 », « New York unité spéciale » et « 24 heures chrono ».

Il avait frôlé la mort dans les Andes

« Je ne voulais pas devenir un acteur de Hollywood », avait-il déclaré en 2018 au quotidien britannique The Guardian, « je cherchais quelque chose d’exotique, des choses qui me sortent de moi-même ». Passionné de montagne, il expliquait au même journal en 2020 son bonheur de se trouver près d’un sommet « un beau matin froid ».

Il racontait avoir frôlé la mort « au début des années 1990, dans les Andes, bloqué dans une tempête affreuse au-dessus de 6 000 mètres ». « On était tous très mal. Certains pas loin de nous sont morts, on a eu de la chance. » Grand, blond, le comédien a souvent joué des méchants : fils de Satan en 1989 dans le film à petit budget « Warlock », ou à la télévision dans « 24 ».

Les montagnes de San Gabriel où l’acteur a trouvé la mort. Près de Los Angeles, le 12 janvier 2016.

Il a également été salué pour ses prestations au théâtre, notamment dans un hommage à Harold Pinter mis en scène par son ami John Malkovich, qui a d’abord été joué au festival d’Edimbourg en 2011.

L’acteur, qui avait élu domicile en Californie, était né dans le Yorskshire (nord de l’Angleterre), où il a grandi dans une famille de cinq enfants. Julian Sands avait suivi des études d’art dramatique à la Central School of Speech and Drama de Londres, avant de rejoindre la Forum Theatre Company avec laquelle il joua de nombreuses pièces.

Il fut marié de 1984 à 1987 à la journaliste britannique Sarah Sands, avec qui il a eu un fils. Et a eu également deux filles avec l’écrivaine Evgenia Citkowitz, qu’il a épousée en 1990.

Le Monde avec AFP



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *