Chez Williams, Logan Sargeant doit montrer qu’il a le niveau d’un pilote de F1

0



Jusqu’au milieu du mois de juillet, Logan Sargeant vivait sa premi√®re saison en Formule¬†1 dans un relatif calme et anonymat au volant de sa Williams, ayant surtout eu le plaisir de courir √† domicile, √† quelques kilom√®tres de sa ville de naissance (Fort Lauderdale) lors du GP de Miami en mai. Mais depuis que Nyck De Vries a pris la porte au profit de Daniel Ricciardo chez Alpha Tauri, l’Am√©ricain de 22 ans est pass√© en premi√®re ligne des pilotes scrut√©s pour savoir s’ils ont vraiment un avenir, ou pas, en Formule¬†1. Logique quand on est le seul homme ayant disput√© toutes les courses et ne pas compter le moindre point (11e √† Silverstone fut son meilleur r√©sultat).

Le Floridien, qui devrait devenir le premier Am√©ricain √† disputer une saison compl√®te depuis Scott Speed en 2006, n’a pas ni√© ce contexte particulier. ¬ę¬†Mais c’est la Formule¬†1, la pression est toujours l√†, peu importe l’√©quipe et la place qu’on occupe, a-t-il estim√©. Tout se joue √† la performance et on est tous au courant de √ßa quand on arrive √† ce niveau.¬†¬Ľ

Justement comment √™tre performant et convaincre Williams (et son motoriste Mercedes) qu’il vaut mieux que la ¬ę¬†concurrence¬†¬Ľ (Mick Schumacher et Frederik Vesti, deux pilotes soutenus par la marque √† l’√©toile, sont notamment √©voqu√©s)¬†? ¬ę¬†Je sais ce que je dois faire dans la deuxi√®me partie de la saison¬†¬Ľ, a-t-il annonc√© avec assurance avant de d√©tailler¬†: ¬ę¬†Je dois √™tre plus propre. J’ai fait des erreurs vraiment co√Ľteuses au mauvais moment.¬†Si je peux corriger √ßa, je sais que je peux r√©ussir.¬†¬Ľ

Pas forc√©ment √† Zandvoort o√Ļ sa monture est annonc√©e en difficult√©. ¬ę¬†Vu le circuit, √ßa ne devrait pas √™tre une course facile pour nous, a-t-il pr√©venu, mais avec la m√©t√©o, peut-√™tre qu’on pourra en profiter.¬†¬Ľ Ou attendre une semaine avec un trac√©, Monza, bien plus avantageux pour la FW45. Mais attention, r√©ussir en Italie n’apporte aucune garantie aux pilotes am√©ricains. En 1993, Michael Andretti y avait sign√© le seul podium de son court passage chez McLaren (13 GP), inscrivant au passage les derniers points de la banni√®re √©toil√©e en F1. Et avait √©t√© remerci√© quatre jours plus tard.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *