Caroline Garcia éliminée au 3e tour, il n’y a plus de Français à Wimbledon

0


Même si elle n’est pas une pointure du circuit, Marie Bouzkova est en train de devenir la bête noire de Caroline Garcia. Déjà vainqueure deux fois sur deux de la Française, qui plus est sur gazon (à Birmingham, en 2021, puis à Wimbledon l’an dernier), la Tchèque (33e mondiale) a triplé la mise en s’imposant au troisième tour de Wimbledon, (7-6 [0], 4-6, 7-5), en 2h33. « Mon coeur bat à 300 ! C’était un énorme combat et je suis si heureuse ! », s’est exclamée Bouzkova, 24 ans. Les années se suivent et se ressemblent.

Le match fut d’abord une histoire de migration. Initialement programmé en dernière rotation sur le court n°2, il fut d’abord déplacé sur le célèbre n°18 (théâtre du légendaire Isner-Mahut), avant de connaître son dénouement sur le n°1, à cause d’un manque de luminosité. À Wimbledon, qu’on le sache, tout est possible.

À dire vrai, Garcia aurait pu conclure l’affaire en deux sets. Elle se procura en effet trois balles de break à 2-1 dans la première manche, puis une balle de set à 5-4, qu’elle gaspilla en fautant en revers. Mais elle fit suivre ces occasions par un tie-break calamiteux, perdu 7 points à 0, durant lequel elle commit bourde sur bourde.

Garcia a sauvé une balle de match avant de craquer deux jeux plus tard

Son plus grand mérite fut de retrouver ses esprits dès l’entame de la deuxième manche. Un break d’entrée récompensa son audace en retour et elle sut garder la main tout au long du set. À un set partout, il était temps de migrer vers le court n°1.

Caroline Garcia a fini par craquer face à Marie Bouzkova. (P. Lahalle/L'Équipe)

Caroline Garcia a fini par craquer face à Marie Bouzkova. (P. Lahalle/L’Équipe)

Très précise dans ses attaques, Garcia signa un break à 2-2. Mais elle le lâcha aussitôt. Bien fragile sur ses deuxièmes balles, Bouzkova réussissait en revanche des prouesses en défense. Et Garcia donnait trop de points. La Française se procura pourtant deux balles de break à 4-4 et sauva une balle de match lors du jeu suivant. Mais elle finit par craquer à 5-6 en commettant une double faute, un revers « baduf » et deux bourdes en coup droit. Ses 53 fautes directes ont pesé lourd dans la balance. Bouzkova affrontera en huitièmes de finale sa compatriote Marketa Vondrousova (42e), qui a éliminé Donna Vekic, 6-1, 7-5.

0

Il n’y a plus de Français en lice en simple à Wimbledon. Caroline Garcia était la dernière Tricolore, sur les vingt au premier tour des tableaux masculin (16) et féminin (4), à pouvoir se qualifier pour les 8es de finale.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *