Bruno Le Maire appelle les assureurs à avoir “un comportement exceptionnel”

0

[ad_1]

Le ministre de l’Economie a enjoint une nouvelle fois les assureurs d’indemniser “rapidement” et “à la hauteur du préjudice subi” les commerçants touchés par les récentes émeutes.

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a appelé vendredi les assureurs à “se comporter de manière exceptionnelle”, les enjoignant une nouvelle fois d’indemniser “rapidement” et “à la hauteur du préjudice subi” les commerçants touchés par les récentes émeutes. “Je voudrais vraiment profiter de mon déplacement à Marseille pour appeler à la mobilisation générale pour tous les commerces de France, et en particulier les commerces indépendants qui ont été saccagés, pillés, voire incendiés au cours des derniers jours”, a déclaré le ministre à la presse, après avoir rencontré dans leurs boutiques quelques commerçants marseillais victimes des émeutiers.

“Il faut être mobilisés d’abord pour la sécurité. La première demande des commerçants indépendants (…), c’est la sécurité, qu’ils puissent reprendre leur activité en sécurité sans avoir la peur au ventre”, a poursuivi le ministre, à qui plusieurs interlocuteurs venaient de faire part de leur crainte de subir de nouveaux incidents à l’occasion du week-end du 14-Juillet.

“La deuxième demande, c’est une indemnisation rapide. Et là j’appelle une nouvelle fois les assureurs à faire le nécessaire pour indemniser rapidement et (…) à ne pas utiliser toutes les arguties juridiques possibles des contrats”, a poursuivi Bruno Le Maire, qui avait reçu dès samedi dernier des représentants des banques, des assurances, des commerçants et des hôteliers-restaurateurs à Bercy. “Nos amis assureurs, ils ont pris des engagements. Ils doivent les tenir, ils doivent indemniser rapidement”, a-t-il poursuivi, appelant également à la “mobilisation générale pour indemniser à la hauteur du préjudice qui a été subi”.

Report des charges sociales et fiscales

“L’Etat fait preuve de compréhension: (…) on va faire le nécessaire pour que tous ceux qui ont été touchés ne payent pas leurs charges sociales, ne payent pas leurs charges fiscales, que ce soit reporté, ou pour ceux qui ont été les plus dégradés, pour que nous annulions et écrasions les dettes fiscales et sociales“, a-t-il rappelé. “Pourquoi ce que l’Etat est capable de faire, les assureurs ne seraient pas capables de le faire eux aussi ?”.

“Chacun doit se comporter de manière exceptionnelle. Moi je demande juste une seule chose: que tout le monde soit à la hauteur de la gravité des événements, (…) que chacun se lève un peu au-dessus de lui-même et se mette à la hauteur de la gravité des événements”, a-t-il conclu. Quelque 400 boutiques du centre-ville de Marseille avaient été vandalisées et pillées le week-end dernier au cours de trois nuits de violentes émeutes après la mort de Nahel, tué par un policier à Nanterre.

[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *