Bretagne, train, “all inclusive”… Les tendances des vacances d’été pour les Français

0


Après une année difficile pour le pouvoiur d’achat, les Français qui le peuvent ne comptent pas faire de sacrifices et envisagent même de dépenser beaucoup plus que les années précédentes.

Après une année marquée par les mouvements sociaux, l’inflation ou encore les émeutes, les Français ont besoin de souffler. Du moins ceux qui le peuvent. Selon la plupart des enquêtes d’intention parues sur le sujet, les vacanciers seront peut-être un peu moins nombreux à partir cette année.

Selon un sondage réalisé par l’institut CSA pour la société Cofidis, ils sont 60% à prévoir de partir cet été contre 63% l’année dernière. Une proportion légèrement moindre mais un ordre de grandeur comparable.

Budget moyen en hausse de 23%

En revanche, ce qui change fortement c’est le budget qu’ils comptent y consacrer cette année. Toujours selon cette enquête, la somme moyenne est de 1986 euros par ménage, soit 23% de plus en un an (1614 euros en 2022). Une augmentation de plus de 300 euros qui bat tous les records.

Les Français ont d’une part intégré les hausses de prix liées à l’inflation dans leurs prévisions de budget. Surtout, après une année de privation qui s’est traduite par une contraction de la consommation et une hausse sans précédent du niveau d’épargne, ils semblent prêts à puiser dans leurs bas de laine pour se faire plaisir.

200.000 billets de train à moitié prix

Côté modes de transports, c’est le train qui gagne encore un peu plus cette année le coeur des vacanciers. La SNCF a annoncé a voir déjà vendu 500.000 billets de plus pour l’été que l’année dernière, soit une hausse de 10%. Par rapport à l’avant-Covid, la croissance atteint même les 15% et ce malgré une hausse sensible des tarifs ces deux dernières années.

Pour permettre à davantage de Français de voyager à petits prix, le ministre des Transports Clément Beaune a d’ailleurs annoncé ce vendredi que la compagnie mettait en vente 200.000 billets à 19 euros pour des trajets en Intercités, soit les grandes lignes hors TGV. Des billets qui pourront être achetés jusqu’au 15 juillet pour des trajets jusqu’au 31 août.

Engouement pour la Bretagne

Les lignes particulièrement fréquentées seront cette année à destination de l’ouest du pays. Selon le site de réservation PAP Vacances, l’engouement pour la Bretagne est particulièrement fort, au détriment des destinations méditerranéennes.

L’entreprise, qui a analysé près de 208.000 demandes de réservations en 2023, constate même un effondrement notable sur la Côte d’Azur (-21%) et un recul très net pour le Languedoc (-9,4%). En revanche, les départements bretons font le plein: +21,6% pour les Côtes d’Armor, +17,7% pour le Finistère ou encore +10% pour le Morbihan.

Trop chaude (30° en moyenne estivale), trop chère (1400 euros la semaine de location en moyenne), trop fréquentée par une clientèle internationale, la Côte d’Azur a de moins en moins la cote dans le coeur des Français. Avec des températures 3 à 9° C moins élevées, précise PAP Vacances, et des tarifs 40% plus bas, la Bretagne est une alternative de plus en plus séduisante.

Le “all inclusive” a la cote

Dernière grosse tendance estivale qui se développe fortement cette année: le “all inclusive”. Autrefois synonyme de luxe et associé aux villages du Club Med, le séjour “tout compris” poursuit sa démocratisation. Cette année, Lidl Voyages a enregistré une hausse de 10% de ses réservations “all inclusive” qui représentent désormais les deux tiers des séjours achetés sur sa plateforme.

Chez Promovacances/Fram, cette formule “déjà très populaire enregistre une croissance de +8% cette année”, précise-t-on du côté de du voyagiste.

Si le budget moyen pour ce type de prestation est plutôt élevé (2900 euros en moyenne pour un séjour en famille selon Lidl Voyages), les clients y voient un bon moyen de contrôler leurs dépenses et de limiter les à-côtés.

Frédéric Bianchi



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *