baisse des prix pour les mécontents de la fibre en France

0


L’internet filaire français est de plus en plus concurrencé par les satellites de Starlink. L’entreprise américaine réduit encore ses prix, de l’ordre de 20 %. En un an à peine, la grille tarifaire s’est métamorphosée et le service premium d’antan devient l’un des plus accessibles. Le CNES ne cautionne pas.

Profiter du haut débit, l’antenne plantée façon « plug and play », dirigée vers le ciel. Dans la nuit de vendredi à samedi, Starlink a procédé à une nouvelle réduction des prix pour le marché français, une décision à contre-courant des opérateurs télécoms pris à court par l’inflation galopante. À l’heure où les fournisseurs cherchent à rembourser leurs dépenses en 5G et en fibre, la division de SpaceX mène une politique très agressive en France depuis l’été 2022.

La réduction de 20 % de ces dernières heures n’est qu’une formalité face à celle de 50 % en août l’année dernière, alors qu’il fallait débourser 100 euros par mois pour pouvoir profiter du réseau Internet par satellite. Mais désormais, le nouveau tarif de Starlink en France depuis le 8 juillet 2023 n’est plus que de 40 euros au lieu de 50 euros par mois. Un tarif compétitif pour une connexion de 200 Mbits/s, d’autant plus qu’une offre promotionnelle est également disponible pour les nouveaux clients sur le prix du matériel.

Le prix de Starlink en France a donc baissé de plus de 60 % en un an, faisant une nouvelle fois de notre pays l’un des plus accessibles pour s’abonner à Starlink. Il faut dire qu’en France les opérateurs télécoms sont aussi parmi les plus concurrentiels d’Europe, obligeant l’entreprise d’Elon Musk à faire bien moins cher qu’en Allemagne par exemple, où le tarif de Starlink est encore de 80 euros par mois, et où un programme de subvention est à l’étude pour équiper certains foyers de l’offre américaine.

Le nouveau tarif de Starlink s’accompagne d’une offre promotionnelle disponible jusqu’au 31 juillet 2023, qui permet de diviser par deux le prix du matériel pour s’équiper d’une antenne. Au lieu de 499 euros, il n’en coûte que 199 euros, auxquels s’accompagnent les frais de dossier et d’expédition réduits à 23 euros également. Passé cette date, les prix normaux reviendront, et ils sont élevés : 499 euros auxquels il faut ajouter 59 euros de frais de dossier.

Ensuite, libre à chacun d’utiliser son forfait comme il l’entend tant ce dernier n’est pas limité. En revanche, passé 250 Go, le débit est réduit. Pour s’en affranchir, il faut payer 10 euros de surplus par tranche de 100 Go.

starlink internet antenne
© Starlink

Nouvelles offres, nouveaux forfaits

Entre la dernière baisse tarifaire de 2022 et aujourd’hui, l’offre de Starlink a continué de se peaufiner, ouvrant la porte à un super forfait pour les voyageurs en plus du forfait résidentiel. Ce dernier permet d’accéder à Internet grâce à Starlink à l’international, dans n’importe quel pays dans lequel le service est autorisé. Ce forfait coûte la bagatelle de 200 dollars par mois. D’autres plans sont aussi proposés, notamment pour les bateaux (287 euros par mois pour 50 Go), pour les professionnels, mais aussi pour l’aviation.

La France compte plus de 10 000 abonnés au réseau Starlink, et les revendeurs y voient de plus en plus un intérêt. C’est ainsi que la semaine dernière, le groupe Fnac-Darty lançait une offre promotionnelle, avec un forfait tout compris pour 199,99 euros. Mais beaucoup ignorent les enjeux derrière leur connexion Internet, et ce qu’il se passe dans le ciel tandis qu’ils consomment de la data.

Starlink et le CNES

La question de la saturation de l’orbite basse est toujours au centre, et inquiète particulièrement le Centre national d’études spatiales (CNES), l’établissement public en charge du programme spatial français. De nombreux experts tirent le signal d’alarme depuis des années sur le risque de collision à la chaîne. Un risque parmi d’autres : celui de la protection des données, et de la transparence des prix, même si Starlink est légal en France, sur autorisation de l’Arcep (depuis mai 2021).

Avec plus de 3600 satellites en orbite, Starlink est omniprésent dans le ciel et la configuration cible atteindrait même les 42 000 astres. Pour sa couverture mondiale, la société a récemment commencé à lancer des modèles de nouvelle génération, capables de délivrer 4 fois plus de débit de données. À terme, Starlink pourrait donc faire une annonce à ce sujet et augmenter significativement le débit disponible pour ses clients. Quitte à augmenter de nouveau les prix, à ce moment-là.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *