« Aller dans l’espace est une source d’inspiration pour tous »

0


Carole Mundell, directrice scientifique de l’Agence spatiale européenne (ESA).

Astrophysicienne britannique, Carole Mundell, 53 ans, est, depuis mars, la nouvelle directrice de la science à l’Agence spatiale européenne (ESA). A ce titre, elle a assisté à ses deux premiers lancements de missions spatiales : la sonde Juice, le 14 avril, partie observer trois des plus gros satellites de Jupiter, et le satellite Euclid, qui a décollé le 1er juillet de Cap Canaveral (Floride) pour tenter de percer les mystères de la matière noire et de l’énergie sombre.

En tant qu’astrophysicienne, qu’espérez-vous d’Euclid ?

J’en attends une percée dans la physique moderne. Nous comprenons assez bien la matière ordinaire, qui compte pour 5 % du contenu de l’Univers. Mais avec la matière noire et l’énergie sombre, c’est 95 % de notre Univers qui reste un mystère pour nous… et c’est étonnant ! Nous utiliserons les données d’Euclid pour essayer de comprendre la nature de cette matière noire, la nature de cette énergie sombre et pourquoi l’Univers est en expansion accélérée, ce que nous observons dans les données expérimentales. Or, ce n’est pas ce que nous attendons de la théorie de la relativité générale d’Einstein et, pour l’instant, nous n’en connaissons pas la cause.

Cela signifie-t-il que la cosmologie a un problème ?

La science fonctionne de la manière suivante : les différentes théories nous fournissent des prédictions testables. Ensuite, nous développons la technologie nécessaire pour effectuer des mesures. Enfin, nous analysons ces données et nous les confrontons aux prédictions. Les observations d’Euclid nous permettront de contraindre les théories existantes et nous saurons sur quelle partie nous sommes dans le vrai et sur quelle partie nous devons travailler davantage.

Pour poser la question autrement, est-il possible que la théorie de la gravitation soit fausse ?

Une grande partie de la théorie est juste. Ainsi, si l’on considère l’équation d’Einstein pour la relativité générale, trois prédictions qui en dérivent, émises au XXe siècle, ont été vérifiées. L’une d’entre elles prédisait que l’Univers était en expansion, ce qui a été confirmé par la détection du fond diffus cosmologique par Penzias et Wilson dans les années 1960. La deuxième prédiction disait que les trous noirs devaient exister dans la nature et les expériences ont constaté leur effet gravitationnel, cela ne fait plus débat. La troisième prédiction est celle des ondes gravitationnelles, qui a également été confirmée expérimentalement. Je pense donc que la théorie d’Einstein est incroyablement puissante.

Il vous reste 57.64% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *