Alizé Cornet avant son duel contre Elena Rybakina à Wimbledon : « Créer encore un miracle »

0

[ad_1]

« C’était compliqué de rentrer sur le court après 24 heures d’attente à cause de la pluie ?
L’avantage d’être sur le circuit depuis si longtemps c’est qu’on a l’habitude de ce genre de situation. J’ai fait 17 Wimbledon et je pense qu’il n’y en a pas eu beaucoup où il n’a pas plu quelques gouttes. Du coup c’était un peu long hier (mardi), j’ai été annulée vers 17h30 donc j’ai attendu quasiment toute la journée mais je suis restée cool. Je savais que j’allais être annulée parce que j’avais vu la météo donc j’ai gardé mon énergie. Quand je suis rentrée sur le terrain aujourd’hui, j’avais la bonne énergie.

Ce match bouclé en deux sets, c’était la bonne entame ?
C’était bien, j’ai mis en place quelques trucs que j’ai travaillés à l’entraînement la semaine dernière. Donc c’est bien quand on arrive à sentir ça en match. C’était solide, elle a fait pas mal de fautes. La solidité a suffi, je n’ai pas eu à faire des winners dans tous les sens. Ça a fait 6-2, 6-2 mais ce n’est jamais aussi facile que le score le montre.

Vous allez affronter Elena Rybakina, tenante du titre, vous pensez qu’elle connaît vos états de service ici ?
Si je joue sur le 1, c’est mort pour elle (rires, c’est là qu’elle a battu Iga Swiatek l’an passé). Je rigole mais c’est vrai que j’espère qu’on va jouer sur ce court parce que je trouve qu’il a de bonnes ondes. Il m’impressionne un peu moins que le Central. Je m’attends à un match où ça va aller très vite. Je suis allée la voir jouer un petit peu. Ça sert fort, ça joue fort, ça fait plein de choses, ce n’est pas qu’une cogneuse. Elle n’a pas gagné Wimbledon pour rien l’an passé. Je n’ai rien à perdre, je vais essayer d’aller sur le court et de créer encore un miracle. Mais je n’ai pas d’attentes particulières sur ce match. »

[ad_2]

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *