Albin Michel devrait récupérer Tatiana de Rosnay

0


Devant les bureaux d’Albin Michel, le 31 janvier 2011, à Paris.

La reconfiguration en profondeur du paysage de l’édition avec les changements de propriétaires annoncés d’Editis et d’Hachette se traduit, sans surprise, par des mouvements chez les auteurs. Tatiana de Rosnay, jusqu’alors publiée par Robert Laffont (Editis), est en négociations avancées avec Albin Michel.

La romancière franco-britannique, fille du scientifique et surfeur Joël de Rosnay, fait partie des autrices qui vendent énormément. Elle s’appelait Sarah, paru en 2007 aux éditions Héloïse d’Ormesson, s’était écoulé dans le monde à plus de 11 millions d’exemplaires. En 2020, l’ouvrage Les Fleurs de l’ombre avait été coédité par Robert Laffont et Héloïse d’Ormesson (maison rachetée par Editis), avant que l’autrice ne rejoigne Robert Laffont pour le roman suivant.

Depuis le début de l’année, Albin Michel a la main heureuse, puisqu’un autre auteur à succès, Marc Dugain, a quitté Gallimard pour rejoindre cette autre maison d’édition indépendante. Après Tsunami (272 pages, 21,90 euros), sorti fin mars, livre dans lequel l’auteur se mettait dans la tête du président de la République, Marc Dugain va publier plusieurs romans et documents chez Albin Michel, à raison d’un ouvrage par an. Celui qui s’est fait connaître par La Chambre des officiers (1998, JC Lattès), adapté au cinéma par François Dupeyron, devrait également y codiriger une collection.

Cession en vue pour Humensis

La maison d’édition détenue par la famille de Francis Esménard et dirigée par Gilles Haéri a accueilli de nombreux transferts. Martine Saada a ainsi quitté Grasset (Hachette) pour passer chez Albin Michel en janvier, emportant avec elle sa propre collection, et surtout ses auteurs comme Pascal Quignard, qui sort Les Heures heureuses (240 pages, 19,90 euros), le 23 août, Frédéric Brunnquell, qui signe Le Bûcher des illusions (208 pages, 19,90 euros), en librairie le 1er septembre, ou Anne Berest, qui avait reçu le prix Renaudot des lycéens pour La Carte Postale, en 2021.

Albin Michel publiera également un ancien de Flammarion, Serge Joncour, qui présente Chaleur humaine (352 pages, 21,90 euros) à la rentrée littéraire, le 23 août. Histoire de famille, la sœur d’Anne Berest, Claire Berest, jusqu’à présent publiée chez Stock (Hachette) rejoint également Albin Michel.

Alors que le réassureur Scor semble avoir l’intention de céder le groupe d’édition Humensis, la direction d’Albin Michel affirme « ne pas s’être penchée sur le dossier et n’avoir eu aucun contact avec eux ».



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *